Sciences humaines & sociales

  • À 100 ans, Edgar Morin demeure préoccupé par les tourments de notre temps. Ce penseur humaniste a été témoin et acteur des errances et espoirs, crises et dérèglements de son siècle. Il nous transmet dans ce livre les enseignements tirés de son expérience centenaire de la complexité humaine.
    Avec une grande intensité François Berland prête sa voix à Edgar Morin, grande figure du monde intellectuel français. Un texte puissant mais d'une fluidité qui se prête bien à l'audio.

  • « Deux siècles de révolte, métaphysique ou historique, s'offrent justement à notre réflexion. Un historien, seul, pourrait prétendre à exposer en détail les doctrines et les mouvements qui s'y succèdent. Du moins, il doit être possible d'y chercher un fil conducteur. Les pages qui suivent proposent seulement quelques repères historiques et une hypothèse de lecture. Cette hypothèse n'est pas la seule possible ; elle est loin, d'ailleurs, de tout éclairer. Mais elle explique, en partie, la direction et, presque entièrement, la démesure de notre temps. L'histoire prodigieuse qui est évoquée ici est l'histoire de l'orgueil européen. »

  • À la veille de la Seconde Guerre mondiale, Felix Kersten est spécialisé dans les massages thérapeutiques. Parmi sa clientèle huppée figurent les grands d'Europe. Pris entre les principes qui constituent les fondements de sa profession et ses convictions, le docteur Kersten consent à examiner Himmler, le puissant chef de la Gestapo. Affligé d'intolérables douleurs d'estomac, celui-ci en fait bientôt son médecin personnel. C'est le début d'une étonnante lutte, Felix Kersten utilisant la confiance du fanatique bourreau pour arracher des milliers de victimes à l'enfer.
    La voix profonde de Michel Vuillermoz retrace avec passion l'incroyable et véridique combat du docteur Felix Kersten face à l'implacable Heinrich Himmler.

  • Mythologies

    Roland Barthes

    Les Mythologies présentent des pensées par fragments que Roland Barthes a écrites au fil des mois, à partir de supports d'actualités diverses, et qui, ensemble, permettent de faire un sens et de découvrir les mythes de notre vie quotidienne. Roland Barthes offre une tentative aboutie de réconciliation de l'homme avec l'objet, en distinguant toujours l'histoire et le naturel, l'objet et son mythe. ©1957 Éditions du Seuil (P)

  • Le banquet

    Platon

    L'édition prescrite pour les Prépas scientifiques 2018-2019, incluant l'introduction et le dossier spécial : l'amour.
    Ils sont allongés sur des lits et parlent de l'amour et de la beauté. Leur discours se succèdent, parfois se répondent, car il y a plusieurs amours et plusieurs manières de désirer le Beau. À ces hommes vivant en un temps et un lieu où l'éducation des garçons est indissociable de la sexualité qui règle les rapports du maître et du disciple, une étrangère, Diotime, oppose un modèle féminin de transmission du savoir. Dans ce célèbre dialogue, Socrate énonce les étapes de l'apprentissage du philosophe capable de se détacher du monde sensible pour devenir "l'amant" par excellence qui guide "l'aimé" dans sa quête du Vrai et du Beau.

  • Benoîte Groult analyse, dans « Ainsi soit-elle », « l'infini servage » des femmes et lance la première protestation publique contre la pratique de l'excision. Livre simple et direct pour que tous comprennent, livre lucide et courageux où l'humour est aussi une arme dans un combat qui se veut toujours positif.

    « Il faut que les femmes crient aujourd'hui. Et que les autres femmes - et les hommes - aient envie d'entendre ce cri. Qui n'est pas un cri de haine, à peine un cri de colère, mais un cri de vie. » B.G.

  • Ce court opuscule de Stéphane Hessel, ancien résistant, diplomate et militant politique, est devenu en 2009 un phénomène d'édition avant d'inspirer un mouvement social d'une ampleur planétaire! Indignez-vous! défend l'idée selon laquelle l'indignation est le ferment de l'esprit de résistance et constate que les raisons de s'indigner dans le monde d'aujourd'hui ne manquent pas : l'écart grandissant entre les très riches et les très pauvres, l'état de la planète, le traitement fait aux sans-papiers, aux immigrés, aux Roms, la course au "toujours plus", à la compétition, la dictature des marchés financiers, jusqu'aux acquis bradés de la Résistance - retraites et Sécurité sociale. Stéphane Hessel en appelle à une "insurrection pacifique".

    François Morel fait résonner les propos pleins de sagesse et d'indignation de Stéphane Hessel.
    En bonus, une interview de Stéphane Hessel réalisée en 2012.

  • La domination masculine est tellement ancrée dans nos inconscients que nous ne l'apercevons plus, tellement accordée à nos attentes que nous avons du mal à la remettre en question. La découverte des permanences oblige à renverser la manière habituelle de poser le problème : quels sont les mécanismes et les institutions qui accomplissent le travail de reproduction. Est-ce la famille, l'église, l'école ou bien l'état ? Est-il possible de les neutraliser pour libérer les forces de changement qu'ils parviennent à entraver ? ©1998 Éditions du Seuil (P)

  • Paul Lafargue propose un court texte argumenté, instructif mais surtout drôle, visant à réhabiliter la paresse comme un droit fondamental de l'homme. C'est un manifeste pour la liberté d'esprit et contre l'abrutissement des masses par le travail ! Car après tout, pourquoi l'effort serait-il plus légitime ? Alors que toute la société valorise la production voire la surproduction, respecter le droit de tous à la paresse ne serait-il pas plus confortable et plus égalitaire ?

  • Le 24 novembre 1859 paraît à Londres L'Origine des espèces par le moyen de la sélection naturelle, ou la préservation des races favorisées dans la lutte pour la vie. L'auteur du livre, Charles Darwin (1809-1882), est un naturaliste de cinquante ans qu'un voyage autour du monde particulièrement riche en découvertes et l'oeuvre originale édifiée à sa suite, ont déjà fait connaître largement en Angleterre et en Europe continentale. C'est ce livre toutefois qui fera de son auteur le plus célèbre penseur de l'histoire naturelle qu'ait connu le monde depuis Buffon, et le principal bâtisseur - après Lamarck - , du transformisme moderne ou théorie de l'évolution des espèces vivantes. C'est de la traduction française de son édition définitive de 1876 que sont extraits les textes clés qui composent ce livre sonore, traduits par Aurélien Berra sous la direction de Patrick Tort, chercheur au Muséum, fondateur de l'Institut Charles Darwin international. « Aucun livre de science, écrit Patrick Tort, ne connut sans doute plus durable succès. Aucun ne suscita réactions plus vives ni controverses plus passionnées. « Cette laïcisation de l'histoire naturelle, qui s'inscrit elle-même dans un vaste mouvement d'autonomisation de la science face à la théologie, sera pour cela longtemps combattue par les Églises et les groupements mystiques restés fidèles au dogme, indéfiniment remanié mais toujours résurgent, de la Création du monde et du vivant par une intelligence transcendante et providentielle. » Éric Pierrot, grâce à sa lecture claire, nous restitue parfaitement la logique et l'intelligence du texte. Claude COLOMBINI FRÉMEAUX

  • "L'art d'avoir toujours raison est le catalogue raisonné des 38 stratagèmes possibles pour convaincre l'autre. Le présent ouvrage permet de donner à celui qui a tort tous les moyens d'obtenir une victoire sur son adversaire en évacuant le problème moral de la bonne ou mauvaise foi. Attention, cher auditeur, il n'est pas question ici de rechercher la vérité. Didier Bourdon rend hommage à l'optimisation de la pensée sur la morale dans l'art de la joute verbale. Sa performance servira les causes les plus viles comme les meilleures volontés."
    Claude COLOMBINI et Patrick FREMEAUX.

  • Décadence

    Michel Onfray

    « Ni rire, ni pleurer, mais comprendre », Michel Onfray s'approprie la maxime de Spinoza pour développer une philosophie de l'Histoire, une réflexion sur la longue durée qui retrace la naissance, la croissance puis la sénescence de la civilisation judéo-chrétienne. Décadence s'inscrit dans la Brève Encyclopédie du monde qu'a entamée Michel Onfray avec Cosmos pour présenter sa pensée personnelle et ses clés d'interprétation pour notre monde contemporain. Lola CAUL-FUTY FRÉMEAUX

  • De l'amitié

    Cicéron

    Scaevola, vieillard et augure, rapporte à Cicéron une conversation tenue avec Laelius et Fannius sur l'amitié. Cicéron écrit alors un traité où se mêlent dialogues et récits sur le sens que doit avoir l'amitié, et la conduite qu'elle dicte aux hommes qui se réclament d'elle. Ce texte, écrit en 44 avant J.-C., s'inspire de la philosophie stoïcienne, d'Aristote et de Théophraste, et montre toute la force et la vertu qu'il y a à nourrir et choyer ses amitiés.

  • Le prince

    Machiavel

    Entendre Machiavel, c'est écouter l'un des esprits les plus étranges et les plus frappants du XVIe siècle italien. Italien?
    Certes, mais très vite universel. Par la quantité de commentaires que cette petite oeuvre a suscité, son auteur se place rapidement au-dessus des nations. C'est ce que, non sans emphase, on appelle un esprit universel. Non seulement dans son époque mais encore aujourd'hui puisque le "machiavélisme" est devenu une référence, un mot d'usage courant, une attitude presque.
    Michel Galabru lit "Le Prince" de Machiavel
    On passe de la noirceur la plus amère à une envie de rire incoercible.
    On ne peut même plus croire que cela a pu être écrit.
    C'est comme une ivresse des mots sur fond de vanité.
    Mais le drame, c'est qu'on ne sait plus qui fait assaut de vanité.
    Le Prince?... Machiavel?...
    Tel un agitateur, Galabru nous attrape et nous jette à la figure de l'un puis à la figure de l'autre, et nous reprend avec vigueur et nous renvoie on ne sait où. On roule, on tombe, on croit entrevoir des abîmes, on plonge, une main secourable nous attrape, mais c'est pour nous lancer ailleurs... et sans ménagement.

  • Phèdre

    Platon

    Phèdre est un des nombreux dialogues socratiques transmis par Platon. Il y est question de la beauté et de l'amour, entendu comme désir, dans un premier temps, puis de la beauté d'un discours et de la rhétorique dans un second temps. L'amour comme la rhétorique peuvent éléver la beauté de l'âme mais ils peuvent tout aussi bien l'abaisser, en s'attachant seulement au plaisir et à la domination d'autrui. Au contraire, celui qui, à travers l'être aimé ou à travers le beau discours, contemple des idées pures, gagnera en sagesse et en beauté.

  • Passer toute sa journée chez Ikea, rencontrer ses beaux-parents, se faire larguer au café, cohabiter avec son ado, faire un peu trop la fête...
    Autant de situations qui peuvent nous déboussoler. Que faire pour éviter la crise de nerf ou de larme? Et si vous invitiez Platon, Spinoza, Nietzsche et leurs amis pour évoquer toutes ces questions du quotidien? Qu'est-ce que Kant aurait répondu à un texto de rupture? Aristote aurait-il repris une vodka? L'herbe est-elle plus verte chez Epicure? Les philosophes quittent enfin leurs bibliothèques pour devenir nos complices.
    Douze récits, douze concepts, douze philosophies pour nous aider à réagir avec humour à toutes les surprises de la vie.

  • Manifeste du parti communiste

    ,

    lu par Pierre-François Garel

    Publié en 1848, Le manifeste du Parti communiste est antérieur à toutes les obédiences auxquelles on l'associe machinalement. Marx suit les principes du mouvement dialectique hégélien et l'applique à la politique. On retrouve ici le renversement célèbre du maître et de l'esclave, où c'est finalement le « prolétaire » qui par sa force de production est en position dominante dans la société. Mais cette domination naturelle lui est refusée, il faut donc qu'il la revendique à travers une révolution.

  • Ce qui gêne tant les gens, c'est mon poids : 150 kg pour 1,53 m. Après avoir été méprisée pendant des années, j'ai décidé d'écrire pour ne plus m'excuser d'exister. De là est née cette enquête journalistique dans laquelle j'affronte mes tabous et mon passé, et où je décortique le traitement que la société - professionnels adeptes de la chirurgie de l'obésité, magazines féminins, employeurs - réserve aujourd'hui aux grosses.

    « Personne ne s'attendait à ce que ce livre ait un tel retentissement » - The New York Times
    « Ce livre m'impacte énormément » - Virginie Despentes



    « On ne naît pas grosse » est le premier livre de Gabrielle Deydier. À sa parution en 2017, ce livre féministe coup de poing lui vaut de finir en une de The Observer et en pleine page du New York Times. Le livre a été adapté en téléfilm (Moi, grosse) et en documentaire (On achève bien les gros).

  • Vieillir avec panache Nouv.

    "Les p'tits vieux par-ci, les p'tites vieilles par-là... Les gens âgés ne sont pas des petits !
    Véritable cri du coeur, ce livre trottait dans la tête de Jocelyne Robert depuis un bon moment. Elle l'a écrit en pleine pandémie de COVID-19, sous l'impulsion de l'indignation. Comment pouvons-nous, collectivement, considérer les vieux et les vieilles comme une sous-catégorie plus ou moins inutile et accepter de les voir exposés à la ségrégation si ce n'est à la détestation, dans un monde du « tout lisse », du « tout instagrammable » ?
    Avec sa verve habituelle et son sens de la formule, Jocelyne Robert déboulonne un à un les clichés reliés au vieillissement. Elle nous aide à comprendre pourquoi la vieillesse nous épouvante, à modifier le regard que nous portons sur les plus âgés de notre société. Plus encore, elle leur propose de changer la perception qu'ils ont d'eux-mêmes. En bref, elle invite à réinventer cet âge de la vie et à créer un monde non pas de merveilles, mais de joie pure : un âge de toutes les libertés, de l'érotisme retrouvé, de l'instant présent, des solitudes glorieuses, des tendres et désirables visages parcheminés."

  • « "L'homme est un loup pour l'homme" ; qui donc, d'après toutes les expériences de la vie et de l'histoire, a le courage de contester cette maxime ? » Sigmund Freud
    "En 1929, Freud s'adresse à Lou Andreas-Salomé : « Très chère Lou... ce livre traite de la culture, du sentiment de culpabilité, du bonheur et d'autres choses élevées du même genre et me semble, assurément à juste titre, tout à fait superflu quand je le compare à mes travaux précédents qui procédaient toujours de quelque nécessité intérieure. Mais que pouvais-je faire d'autre ? Il n'est pas possible de fumer et de jouer aux cartes toute la journée. (...) J'écris et le temps passe ainsi très agréablement. Tandis que je m'adonne à ce travail, j'ai découvert les vérités les plus banales. » Freud analyse ici les relations de l'homme à la culture, édifiée sur le renoncement pulsionnel, l'opposition entre culture et sexualité et l'étude du surmoi. Nathalie Roussel s'empare du texte de Freud avec intelligence, nous le restitue sous une forme posée et nous permet d'appréhender la pensée de Freud de façon claire." Claude Colombini-Frémeaux & Michel Prigent

  • La collection Les Grandes Voix de la Recherche est une coédition entre CNRS Éditions et De Vive Voix. Pluridisciplinaire et accessible, elle donne la parole aux chercheurs lauréats de la très prestigieuse médaille d'or du CNRS qui présentent leur discipline et leurs recherches de manière vivante et concise. 
    Considéré comme l'héritier de Levi Strauss, Philippe Descola est l'un des grands anthropologues français du XXe siècle. Ses premiers travaux ont été menés en Équateur, auprès d'une tribu amazonienne, les Jivaros Achuar. Ce terrain l'amène à s'interroger sur l'opposition traditionnellement établie entre nature et culture. Il s'attache alors à montrer que la vision d'une coupure entre nature et culture, d'un grand partage entre humains et non-humains, est très européo-centrée, et que d'autres sociétés considèrent que les animaux et les végétaux sont des personnes, au même titre que les humains. Une telle réévaluation du lien qui peut unir l'homme à son environnement n'a évidemment rien d'anodin. Elle a des conséquences directes sur le statut qui est conféré à la nature, et vient en écho à des questionnements très actuels.
    Titulaire de la chaire d'Anthropologie de la Nature du Collège de France, Philippe Descola a reçu en 2012 la médaille d'or du CNRS. Ses recherches de terrain en Amazonie équatorienne, auprès des Jivaros Achuar, ont fait l'objet d'un ouvrage dans la collection Terre Humaine, Les lances du crépuscule. Il a publié plus récemment Par-delà nature et culture (Folio, 2005).

  • On n'est pas sérieux quand on a douze ans. On tombe amoureux. Furieusement amoureux. Isabelle Samain, Isabelle Samain, Isabelle Samain. Son nom est un refrain, sa beauté, une chanson d'amour. On la guette, on se pâme, on fantasme, on la désire. Qui ça, on? Ici, pas de nous (trop banal), encore moins de je (trop pédant). Le confident de ""C'est aujourd'hui que je vous aime"", par pudeur, par plaisir, se nomme «les hommes», alias tous les garçons, alias François Morel.
    Malicieux et tendre comme à son habitude, l'artiste raconte les amours débutantes, balbutiantes et gauches, désespérées et hilarantes. Il raconte les premiers émois (de véritables tortures), les illusions perdues (et retrouvées), les désordres (amoureux) et le corps qui bouillonne (tout feu tout flamme).
    A personne, les hommes ne laisseront dire que l'adolescence est le plus bel âge de la vie. Oui, mais voilà, la vie va les surprendre...

  • "Ce monde d'horreur était un monde d'incohérence : plus terrifiant que les visions de Dante, plus absurde que le jeu de l'oie."
    Germaine TILLION

    "Grande figure qui a traversé le XXe siècle, Germaine Tillion (1907-2008) est une ethnologue et historienne au parcours hors du commun. Elle fut l'élève de Marcel Mauss, résistante dans le Réseau du musée de l'Homme, déportée à Ravensbrück de 1943 à 1945, et engagée tout au long de sa vie en faveur du droit des femmes, des prisonniers et de la décolonisation.
    En entrant au Panthéon en 2015 pour son engagement pendant la Deuxième Guerre mondiale mais aussi pour l'importance de ses écrits, fonctions et prises de positions humanistes, Germaine Tillion est la première ethnologue à recevoir l'hommage de la Nation et, à ce jour, la deuxième femme scientifique après Marie Curie. Dans « Ravensbrück », elle dresse un récit unique de l'enfer concentrationnaire. Dès son arrivée au camp, elle observe et cherche à rendre intelligible l'inexplicable, l'inhumanité la plus effroyable. Comprendre pour survivre, analyser les codes, les relations humaines, les rapports de forces et les solidarités.
    Roselyne Sarazin donne toute sa vigueur à ce texte fondamental."
    Patrick FRÉMEAUX & Christian BROMBERGER

  • La vie heureuse

    Sénèque

    De ce que l'homme n'a pas d'autre choix que d'être "artisan de sa propre vie" pour tendre à la "tranquillité de l'âme", Sénèque (qui fut, au 1er siècle après Jésus Christ, le précepteur malheureux de l'empereur Néron), déduit une morale très humaine. "Recherchons, nous dit-il, un bien qui ne vaille pas par la seule apparence, mais qui soit stable, permanent, et d'une beauté d'autant plus grande qu'elle est secrète..." Le philosophe tel qu'il l'incarne est trop lucide pour oser se prétendre sage - mais il ne peut non plus céder aux illustions communes. Aussi nous donne-t-il une leçon de liberté.

empty