Saga Egmont

  • "Lettres de mon moulin" est une collection de nouvelles, écrites par le Nîmois Alphonse Daudet, alors qu'il quitte Paris pour la campagne. Il dépeint sa solitude, vivant dans le moulin Saint-Pierre abandonné depuis plus de vingt ans, situé à Fontvieille dans les Bouches-du-Rhône, en pleine Provence. De ce lieu idyllique, acheté dans le seul but d'y écrire, il adresse des lettres aux lecteurs vivants dans la bruyante capitale.

    Trois des nouvelles se déroulent en Algérie, où Daudet passe l'hiver de 1861/1862. Dans les deux lettres suivantes, il partage ses impressions et souvenirs de l'île de Corse. Les prochaines histoires prennent place en Provence.

    Les descriptions de Daudet sont variées, parfois gaies, parfois tristes, avec souvent une bonne pincée d'humour quand il décrit les habitants ordinaires, bizarres, et parfois buté de ces contrées. Ses nouvelles sont considérées comme faisant partie du patrimoine littéraire de la Provence.



    Alphonse Daudet (1840-1897) était un écrivain français. Né à Nîmes, sa famille déménagea à Lyon en 1849, où il fréquenta le lycée Ampère jusqu'en 1856, quand la situation financière soudainement précaire de sa famille le força à abandonner ses études.

    Voulant une carrière littéraire, il partit en 1857 rejoindre son frère Ernest à Paris et se lança dans la vie de bohème. Sans le sou et fréquentant joyeusement l'entourage de l'impératrice Eugénie, il contracta la syphilis, maladie dont les complications affligeront le reste de sa vie.

    En 1860, il devient le secrétaire du duc de Morny se sert de son temps libre pour écrire. Il contribue à divers journaux, dont "Le Figaro" et publie en 1858 sa première collection de poèmes. Sa santé se dégradant, un médecin lui conseilla de partir dans un pays chaud, et c'est ainsi que Daudet visita l'Algérie et la Corse avant de faire son retour en Provence. C'est alors qu'avec l'aide de Paul Arène (poète et écrivain provençal) qu'il se lança dans l'écriture de "Lettres de mon moulin", qui reste son oeuvre la plus connue aujourd'hui. Il est aussi connu pour ses oeuvres "Le Petit Chose", "Tartarin de Tarascon", "La Chèvre de Monsieur Seguin" et "L'Arlésienne".

  • Dorante, un homme de bonne famille, est ruiné. Son Valet, Dubois, dorénavant au service de la jeune et riche veuve Araminte, orchestre un mariage entre celle-ci et son ancien maître pour le renflouer. Par la parole, le mensonge et la manipulation, Dubois doit parvenir à faire tomber Araminte dans les bras de Dorante, qui est loin d'avoir un coeur de pierre : les fausses confidences s'infusent d'un amour naissant.



    Marivaux (1688-1763) est né dans une famille noble. Il grandit en Auvergne, puis travaille à Limoges où il publie sa première pièce «Le Père Prudent et Équitable», en 1706. Dans le conflit opposant Anciens et Modernes, il prend part aux Modernes avec des parodies, entre autres, d'«Homère»: «L'Iliade travestie» (1716). Son premier succès est «Arlequin poli par l'amour». Parmi ses pièces populaires, on y retrouve des comédies sentimentales - genre qu'il révolutionne pour en faire des classiques: «Le Jeu de l'amour et du hasard» (1730). Il est aussi connu pour ses comédies sociales «L'Île des Esclaves» en 1725, «La Nouvelle Colonie» en 1729. Malgré tout, Marivaux n'a jamais connu de succès éclatant: sa réputation s'est surtout fondée sur son côté moraliste et philosophe, bien qu'il se soit toujours tenu à l'écart de ceux-ci. Marivaux est élu à l'Académie française en 1742, contre Voltaire.

  • Le Médecin volant

    Molière

    Quand on ne peut désobéir, il faut ruser. Lucile aime Valère de tout son coeur, mais son père, Gorgibus, la destine à Villebrequin. Pour retarder le mariage, elle feint la maladie. C'est Sganarelle, un valet improvisé médecin, qui est sollicité pour duper le vieux baron. Aussi malin qu'intelligent, il est prêt à user de toutes les combines pour réunir les deux amants - même s'il doivent en venir, lui et son frère jumeaux Narcisse, à se faire volant...
    C'est là une farce philosophique, un chef d'oeuvre du théâtre français inspiré de la Commedia Dell'Arte, où se révèlent, derrière le rire, le ridicule, l'abus de pouvoir, et une médecine douteuse.



    Jean-Baptiste Poquelin, connu sous le nom de Molière (1622-1673), est un des comédiens et dramaturges français le plus populaire. Né d'une famille marchande, il forme en 1643, avec plusieurs dramaturges connus, la troupe itinérante de l'Illustre Théâtre. A son retour à Paris en 1958, il devient comédien et dramaturge à la cour de Louis XIV. Depuis peu lui même malade, il meurt à 51 ans suite à la représentation de sa nouvelle pièce «Le Malade imaginaire».
    Il est entre autre connu pour ses pièces : «L'École des femmes»,1662 ; «L'Avare», 1668 ; «Les Fourberies de Scapin», 1671.

  • Colomba

    Prosper Merimee

    À peine de retour Corse, Orso della Rebbia doit choisir malgré lui: «schioppetto, stiletto o strada», le fusil, le stylet ou la fuite. Sa soeur Colomba, gardienne des traditions, lui rappelle son devoir de chef de famille: venger leur père assassiné deux ans plus tôt par une famille ennemie. Orso doit faire face aux provocations et aux ruses de Colomba, tiraillé entre dignité et honneur, à la frontière de l'irréparable.

    Inspiré par son voyage en Corse, Mérimée nous entraîne au coeur de ses vendettas et de ses moeurs.



    Prosper Mérimée (1803-1870) né à Paris dans une famille bourgeoise et cultivée, fait des études de droit, mais apprend aussi le piano, la philosophie et les langues. Il travaille dans les bureaux ministériels, puis en tant qu'inspecteur général des monuments historiques. Il se livre ensuite à la littérature. Il fréquente les salons littéraires où il rencontre des personnalités telles que Victor Hugo, Alfred de Musset ou Stendhal. Ses textes sont d'inspiration romantiques. Il publie une suite de nouvelles en 1830, très largement appréciées pour la qualité de son travail, ainsi que «Mateo Falcone» ou encore «Tamango». Ses oeuvres prennent ensuite une teinte fantastique et historique («La Vénus d'Ille»), influencé par ses voyages et son métier. Sur cette même teinte, «Colomba» et «Carmen» (1840/1845) sont un véritable succès, ensuite popularisée par l'opéra de Georges Bizet.

  • Le foyer d'Oregon est en proie au chaos: le bonheur de sa famille est en péril. Heureusement, Tartuffe, le dévot vertueux, fait tout pour redresser l'affaire: éduquer les enfants, parler à sa femme, entretenir la dévotion... Oregon ne peut que l'en remercier, et lui offre la main de sa fille. Mais très vite, la vérité éclate... Tartuffe convoite la femme d'Oregon, et c'est sous couvert d'être bon directeur de conscience qu'il manipule le pauvre homme pour en tirer ce qu'il désir.
    Tartuffe n'est comme aucun autre personnage de Molière. On ne peut voir en lui qu'un hypocrite - un tartuffe passé dans la langue française - et un faux dévot qui valut à Molière la censure. Car c'est pendant 5 ans qu'il a dû lutter contre la «Compagnie du Saint-Sacrement» pour obtenir le droit de jouer «Le Tartuffe ou l'Imposteur».



    Jean-Baptiste Poquelin, connu sous le nom de Molière (1622-1673), est un des comédiens et dramaturges français le plus populaire. Né d'une famille marchande, il forme en 1643, avec plusieurs dramaturges connus, la troupe itinérante de l'Illustre Théâtre. A son retour à Paris en 1958, il devient comédien et dramaturge à la cour de Louis XIV. Depuis peu lui même malade, il meurt à 51 ans suite à la représentation de sa nouvelle pièce «Le Malade imaginaire».
    Il est entre autre connu pour ses pièces : «L'École des femmes»,1662 ; «L'Avare», 1668 ; «Les Fourberies de Scapin», 1671.

  • Le Petit Vieux des Batignolles Nouv.

    Un petit vieux a été assassiné dans le quartier de Batignolles. L'unique indice trouvé sur la scène du crime est le nom du coupable écrit avec le sang de la victime. Aux yeux de la police l'affaire est bouclée. Mais l'agent de sûreté Méchinet voit les choses autrement. Les indices sont trop évidents. Quelqu'un a souhaité brouiller les pistes et duper les enquêteurs.
    Equipé de son flair et assisté par Godeuil, un étudiant en médecine, Méchinet se lance à la poursuite du vrai coupable.

    Bien avant le fameux Sherlock Holmes, Émile Gaboriau, met en scène un personnage aussi doué en observation qu'en déduction. La nouvelle n'a de cesse de surprendre, et à inspiré bon nombre de ses successeurs à l'écriture de romans policiers.



    Émile Gaboriau (1832-1873) est le père du roman policier. Dans sa jeunesse, il n'a que faire de ses études et préfère se consacrer à l'écriture. Il exerce de nombreux métiers (clerc d'avoué, hussard en Afrique, chef d'écurie...) pour gagner sa vie, et finit enfin par devenir chroniqueur. Le journalisme le passionne. Il s'inspire des faits divers, et il publie « L'affaire Lerouge » en 1866 qui connaît un succès retentissant. C'est dans ce roman policier qu'apparaît pour la première fois le célèbre commissaire Lecoq. Le personnage, adapté au cinéma, est aussi source d'inspiration pour Conan Doyle avec Sherlock Holmes. Après cette réussite, Emile Gaboriau travaillera comme feuilletoniste au Petit Journal, et sera la figure de proue de tout un mouvement.

  • Une vénus en bronze est retrouvée dans la petite ville d'Ille. A peine sortie de terre, on ne peut qu'être admiratif à la vue de ses formes douces et voluptueuses. Mais qu'est-elle vraiment? Si elle déchaîne les passions, une froide rudesse semble émaner de son éternel charme. Tandis que les noces de M. Alphonse et de Mlle de Puygarrig se préparent, ce serait une erreur d'ignorer l'inscription sur le socle...



    Prosper Mérimée (1803-1870) né à Paris dans une famille bourgeoise et cultivée, fait des études de droit, mais apprend aussi le piano, la philosophie et les langues. Il travaille dans les bureaux ministériels, puis en tant qu'inspecteur général des monuments historiques. Il se livre ensuite à la littérature. Il fréquente les salons littéraires où il rencontre des personnalités telles que Victor Hugo, Alfred de Musset ou Stendhal. Ses textes sont d'inspiration romantiques. Il publie une suite de nouvelles en 1830, très largement appréciées pour la qualité de son travail, ainsi que «Mateo Falcone» ou encore «Tamango». Ses oeuvres prennent ensuite une teinte fantastique et historique («La Vénus d'Ille»), influencé par ses voyages et son métier. Sur cette même teinte, «Colomba» et «Carmen» (1840/1845) sont un véritable succès, ensuite popularisée par l'opéra de Georges Bizet.

  • Richard III Nouv.

    In this magnificent historical adventure, William Shakespeare presents a story on the rise to power and subsequent short reign of King Richard III of England. Malicious, power-hungry, and bitter, Richard aspires to the throne. The trail of cold-blooded murder starts in the midst of deception and political manipulation, but will Richard be able to stay in control in his ruthless strategies for ultimate power? This historical fiction set in England truly display the power of language, as for Richard, it is a vital weapon he uses to manipulate, confuse, and control those around him.

    "Richard III" stages an important turning point in English history: the end of the Wars of the Roses and the rise to power of the Tudor dynasty in the figure of Henry VII.

    For fans of `House of Cards' & `Designated Survivor'.



    William Shakespeare (1564-1616) is widely considered the world's greatest dramatist and is often referred to as England's national poet or the Bard. Most famous for his timeless plays, he also wrote a multitude of poems and sonnets. Shakespeare was the blockbuster writer of his day, his many works concerning universal themes of life, love, death, revenge, grief, jealousy, murder, magic, and mystery. Among some of his most famous are "Macbeth", "Romeo and Juliet", and "Hamlet", but the list is long, and many continue to be studied and performed, both their original form and modern adaptations.

  • Tamango

    Prosper Mérimée

    Tamango, un guerrier Sénégalais, a pour métier d'échanger les hommes comme l'on marchande du bétail. Un jour, sous l'effet de l'alcool et de la colère, Tamango vend par erreur sa femme au capitaine Ledoux. Ce dernier prendra le large avec les esclaves qu'il a acheté. Les rôles s'inverseront pour Tamango, bien décidé à embarquer à bord de l'Espérance pour réparer un geste qu'il regrette.

    À travers cette nouvelle saisissante, Mérimée aborde au XIXe siècle la traite négrière, pourtant interdite depuis 1815, sous l'angle critique: c'est un véritable réquisitoire contre l'esclavagisme.



    Prosper Mérimée (1803-1870) né à Paris dans une famille bourgeoise et cultivée, fait des études de droit, mais apprend aussi le piano, la philosophie et les langues. Il travaille dans les bureaux ministériels, puis en tant qu'inspecteur général des monuments historiques. Il se livre ensuite à la littérature. Il fréquente les salons littéraires où il rencontre des personnalités telles que Victor Hugo, Alfred de Musset ou Stendhal. Ses textes sont d'inspiration romantiques. Il publie une suite de nouvelles en 1830, très largement appréciées pour la qualité de son travail, ainsi que «Mateo Falcone» ou encore «Tamango». Ses oeuvres prennent ensuite une teinte fantastique et historique («La Vénus d'Ille»), influencé par ses voyages et son métier. Sur cette même teinte, «Colomba» et «Carmen» (1840/1845) sont un véritable succès, ensuite popularisée par l'opéra de Georges Bizet.

  • Wanting to impress a woman, journalist Ned Malone sets out to interview the hostile professor George Challenger, who claims to have discovered living dinosaurs in South America. Though they get off on the wrong foot, Malone and Challenger join a small group of volunteers on an expedition to a secret location where they will soon find out if the controversial professor is telling the truth. They may be biting off more than they can chew, however, as the deadliest enemies of all may not even be prehistoric. Exciting and thought-provoking, this 1912 Arthur Conan Doyle novel tells the story of personal ambition and of believing the unbelievable. An ideal choice for fans of Jurassic Park.

  • "Two worst things as can happen to a child is never to have his own way - or always to have it." When her parents die, Mary, spoiled, yet unloved, is shipped from India to England to live with her absent uncle. When she discovers a secret garden, and starts to tend to it, like the flowers, she comes to life. One day she hears a cry from within the mansion, and soon learns that she is not the only one in need of some fresh air. `The Secret Garden' (1911) by Frances Hodgson Burnett is among the most loved children's novels of all time. It has been adapted for the stage and screen many times, most famously in 1993 with Dame Maggie Rogers in the cast.

  • Après avoir fait faillite William Legrand s'est exilé sur l'île de Sullivan. Un jour sur la plage il découvre un scarabée en or massif avec sur le dos une tête de mort.
    L'étrange coléoptère captive l'imagination de William. Il voit en l'insecte une énigme à résoudre et, à sa clef, une fortune considérable. Au bord de la folie et retardé par un indéchiffrable message codé, il se lance à la recherche d'un trésor de pirate.

    Écrite en 1842 à l'occasion d'un concours dont Edgar Alan Poe sortira vainqueur, « Le scarabée d'or » a popularisé la cryptographie et les jeux de puzzle et renforcé un genre émergeant, le roman policier. La nouvelle, reprise dans de nombreux journaux américains et traduite par Baudelaire, n'est pas sans rappeler un chef-d'oeuvre de la même trempe : « L'Île au trésor » de Robert Louis Stevenson.



    Né aux États-Unis, Edgar Allan Poe (1809-1849) perd ses parents très jeune. Il poursuit des études brillantes, mais est forcé de les stopper à cause de soucis financiers. Il s'engage alors dans l'armée et se fait volontairement renvoyer pour se lancer dans une carrière d'écrivain. Ses poèmes ne rencontrant pas un fort succès, il travaille pour un journal. Peu à peu, il acquiert une notoriété, gagne un concours de nouvelles, et publie en 1845 « Le Corbeau ». Grâce à sa nouvelle renommée, il parvient à monter sa propre revue. Mais sa joie est bouleversée par la mort de sa compagne Virginia. Poe sombre dans l'alcoolisme. Il laissera derrière lui une série d'oeuvres traduites par Baudelaire, et qui feront de lui le précurseur de tout un mouvement ainsi que du genre policier et fantastique.

  • Nantas

    Emile Zola

    Nantas, jeune marseillais fils de maçon, quitte sa ville natale pour Paris. Sa mère aurait voulu qu'il passe son baccalauréat, rêvant qu'il puisse ainsi s'élever dans la société. Ses parents avaient travaillé dur pour lui payer ses études, mais sa mère mourut et son père chuta, obligeant d'abord Nantas à travailler chez un négociant, puis à remplacer son père. Quand il trouve ce dernier mort, Nantas vend tout, et avec deux cent francs en poche, il quitte Marseille pour la capitale, sûre que sa fortune l'y attend. Cependant, celle-ci se fait attendre et Nantas vit dans une étroite chambre mansardée, perdant progressivement patience. Quand finalement la chance frappe à sa porte, c'est avec une offre des moins conventionnelles...

  • L'Amour Médecin Nouv.

    L'Amour Médecin

    Molière

    Le bourgeois Sganarelle refuse de laisser Clitandre épouser sa fille Lucinde par peur de voir sa fortune dilapidée pour une dot.
    Pour aider sa maîtresse, Lisette la servante a une idée : Lucinde doit feindre la maladie.
    Inquiet pour sa fille, Sganarelle fait appelle à des médecins tous plus incompétents les uns que les autres... Mais Lisette en connaît un qui fera des merveilles. Ce médecin n'est autre que Clitandre déguisé.

    Indémodable, «L'Amour Médecin» est un classique au thème si cher à Molière - le malade qui n'en est pas un.



    Jean-Baptiste Poquelin, connu sous le nom de Molière (1622-1673), est un des comédiens et dramaturges français le plus populaire. Né d'une famille marchande, il forme en 1643, avec plusieurs dramaturges connus, la troupe itinérante de l'Illustre Théâtre. A son retour à Paris en 1958, il devient comédien et dramaturge à la cour de Louis XIV. Depuis peu lui-même malade, il meurt à 51 ans suite à la représentation de sa nouvelle pièce «Le Malade Imaginaire».
    Il est entre autre connu pour ses pièces : «L'École des Femmes»,1662 ; «L'Avare», 1668 ; «Les Fourberies de Scapin», 1671.

  • Pour éviter un mariage malheureux, une belle princesse fuit son royaume. Conseillée par sa fée marraine, elle porte la peau sale d'un âne magique afin de cacher son identité. Peau d'âne s'installe dans un petit village voisin et travaille comme souillon. Un jour, un beau prince croise son chemin... Cette princesse trouvera-t-elle enfin le bonheur ?

    Ce conte classique de Perrault a été source d'inspiration pour le film homonyme de Jacques Demy (1970), avec les performances de Catherine Deneuve, Delphine Seyrig et Jacques Perrin.



    Charles Perrault (1628 - 1703) était un poète et écrivain français du XVIIe siècle considéré aujourd'hui comme le "père de la littérature enfantine" en raison de ses innombrables contes de fées. En publiant les histoires qu'il a entendues de sa mère et dans les salons parisiens, il a brisé les limites littéraires de l'époque et atteint des publics de tous les coins de la planète. Qui ne connaît pas ses contes les plus célèbres, comme "Le petit chaperon rouge", "Le Maître Chat" et "Le Petit Poucet" ? Ces histoires font partie de la fondation culturelle occidentale et continuent d'être une source d'inspiration pour de nombreuses adaptations cinématographiques, telles que les films "La Belle au bois dormant" (1959) et "Cendrillon" (1950) des studios d'animation Walt Disney.

  • Une Partie de Campagne Nouv.

    La famille Dufour avait projeté depuis cinq mois de quitter Paris pour aller déjeuner hors de la ville.
    Ce matin, tout le monde s'était levé de bonne heure. M. Dufour avait emprunté une carriole, et, avec sa femme, sa fille, la grand-mère et un garçon à la chevelure blonde, ils roulaient sous le soleil en respirant l'air pur de la campagne, en écoutant les rivières couler sous les ponts, et les rossignols chanter au bord de la Seine.

    Parue dans le recueil La Maison Tellier, et adaptée dans un film de Jean Renoir, la nouvelle est l'histoire d'une famille profitant des bienfaits campagnard.



    Guy de Maupassant (1850-1893) est un écrivain et journaliste français né au bord du littoral normand. Sa mère, douée d'une grande culture littéraire, participe à son éducation tournée vers les livres. Il passe le reste de son temps dans la campagne ou les ports, à converser avec pêcheurs et paysans qui lui serviront d'inspiration plus tard pour quelques personnages. À 12 ans, il est envoyé en pension où la religion, très présente, anime en lui un dégoût pour le sacré. Après le lycée, il est mobilisé en 1870 pour la guerre contre la Prusse. Un an plus tard, il fait ses bagages pour Paris où il y travaille comme fonctionnaire au Ministère de la Marine pendant 10 ans. En février 1875, il publie son premier conte, «La Main écorchée». Maupassant est très vite ennuyé par l'administration. Le soir, il travaille d'arrache-pied à ses oeuvres littéraires ; et aux alentours de 1880, il se consacre pleinement à sa passion. C'est Flaubert qui l'introduit au monde de la littérature professionnelle. Il rencontre des auteurs réalistes, Zola, et les frères Goncourt. Maupassant connaît une départ lent, mais il connaît bientôt le succès avec «Boule de Suif». Avec Zola qu'il côtoie aux Soirées de Médan, s'ensuivent de nombreuses nouvelles, toutes plus cultes les unes que les autres: «La ficelle» (1883), «La parure» (1884) ou «Le Horla» (1887). Il publie aussi des romans réalistes: «Une vie» en 1883, «Bel-Ami» en 1885 et «Pierre et Jean» en 1888. Guy de Maupassant, reconnu de son vivant, l'est aussi dans la mort: de nombreuses adaptations à l'écran renouvellent encore aujourd'hui ses oeuvres intemporelles.

  • One night at Christmas, Ebenezer Scrooge, a mean and greedy man, gets a visit from the ghost of his dead business partner. The ghost warns him about the awful punishment that awaits if he continues to live his life selfishly. The next three nights, Scrooge is visited by three separate spirits who confront him with Christmas Past, Christmas Present, and Christmas Yet to Come. Will the horrors and the joy Scrooge sees make him change his ways? Adapted for film and television more times than any other Charles Dickens story, A Christmas Carol (1843) is one of the most famous Christmas stories ever told. In the popular 2009 animated film, Jim Carrey voices the grouchy main character alongside Gary Oldman and Colin Firth. Warm, empathetic, and socially aware, this classic novella is bound to put any listener in the proper Christmas mood.

  • "La Tulipe Noire" se base sur le lynchage du chef d'état Johan de Witt et son frère Cornelius sont lynchés par leurs propres compatriotes. Cet événements, un des plus douloureux de l'histoire néerlandaise, auquel Dumas donne vie ici.
    L'action se déroule un an et demi après le meurtre des frères de Witt. À Haarlem, une large somme d'argent peut être gagnée par celui qui arrivera à cultiver une fleur des plus particulières : une tulipe noire. Le jeune Cornelius van Baerle, qui avait presque réussi cet exploit de botanique, est jeté dans la prison de Loevestein, car il possède des lettres de Cornelius de Witt, qui était son parrain. Van Baerle rencontre alors la fille de son geôlier Gryphus, Rosa, et une romance commence entre les eux.

    "La Tulipe Noire" est un roman historique publié pour la première fois en 1850. Il fut adapté en film muet en 1921 et a depuis aussi été adapté en longs et courts métrages, ainsi qu'en comédies musicales.



    Alexandre Dumas père (1802-1870) était un écrivain français. Il est surtout connu pour ses nombreux romans historiques, ainsi que ses contes, qui ont fait de lui un des auteurs français les plus lus dans le monde. Dumas a aussi écrit des pièces de théâtre, des articles pour des journaux et des périodiques, et il était un correspondant de haut profil. Dumas était métis, sa grand-mère paternelle ayant été une esclave afro-américaine. De ce fait, il fut victime de beaucoup de racisme. Son fils, Alexandre Dumas fils, fut aussi écrivain et est connu surtout pour son roman, "La Dame aux camélias". Dumas père, quant à lui, est l'auteur entre autres du "Comte de Monte-Cristo" et "Les Trois Mousquetaires".

  • Le jour de son ordination, le jeune Romuald rencontre une jeune femme à la peau de marbre, plus belle encore qu'une déesse. Elle exerce sur lui une incroyable fascination, pareille à celle qu'on voue à un ange - ou un démon. Elle se nomme Clarimonde, et de sombres rumeurs circulent à son sujet. Frère Sérapion, impuissant, ne peut que le mettre en garde contre ce vampire, cette tentatrice prête à le détourner de Dieu.

    Parue en 1836 dans La Chronique de Paris, la nouvelle fantastique «La Morte Amoureuse» est à la fois une histoire d'amour aux tonalités sombres, et une réflexion sur l'amour dans la religion catholique.



    Théophile Gautier (1811-1872) est destiné à une carrière de peintre, mais une rencontre décisive avec Victor Hugo lui donne un fort goût pour la littérature. Victor Hugo lui prêtera sa tendance au romantique, qu'il défendra par ailleurs dans la fameuse bataille d'Hernani, le 25 février 1830, contre le classicisme. En 1831, il participe au petit cénacle, cercle littéraire qui lui fait rencontrer Nerval. Il publie cette année là son premier conte fantastique «La Cafetière», genre qu'il utilisera aussi dans «Avatar» en 1856, et «Le Roman de la momie» en 1858. En 1852, il publie «Émaux et Camées», un recueil de vers qu'il continue de travailler jusqu'en 1872. Il lui vaudra l'admiration de Baudelaire qui lui dédie «Les Fleurs du Mal».

  • C'est l'histoire du petit Simon, qui a un problème : les autres écoliers se moquent de lui parce qu'il n'a pas de papa. Fatigué de ces moqueries, Simon décide de se noyer dans la rivière, mais est arrêté par le forgeron Philippe. C'est une opportunité parfaite pour le petit garçon, qui lui fait aussitôt un marché : si Philippe accepte de jouer le rôle de son père, il ne se noiera pas. S'il refuse, il retournera à la rivière.

  • Confessions

    Paul Verlaine

    «Confessions» est le portrait d'un poète d'une sensibilité et d'une délicatesse avouée. C'est aussi la genèse de sa fureur, d'une chair en souffrance à la voix mélodieuse. Paul Verlaine est sincère, et mot après mot il dessine son existence - «de moins en moins lumineuse, encore que plus éclairée, hélas ! de ce moi compliqué...».



    Paul Verlaine (1844-1896) est un écrivain et poète français. Adolescent difficile, il arrête ses études de droit et préfère fréquenter les cercles littéraires. Il écrira son premier recueil «Poèmes saturniens» dès l'âge de vingt-deux ans, influencé par Baudelaire. En 1869, paraît le petit recueil «Fêtes galantes». Sa vie se complique après la rencontre d'Arthur Rimbaud en 1871. Il divorce de sa femme, et sa nouvelle relation affichée avec le poète fait scandale. Il erre entre la Belgique et l'Angleterre, voyage source d'inspiration dans les «Romances sans paroles». En 1873, il est séparé de Rimbaud suite à une dispute, à coups de revolver. Verlaine est condamné à deux ans de prison. Il finit par y trouver la foi, et continue à écrire des poèmes. Il est libéré 1875, et rencontrera pour la dernière fois Rimbaud, qui lui confiera son recueil «Illuminations». Il rencontre Lucien Létinois, son élève, avec lequel une relation naît. Celui-ci meurt jeune, laissant Verlaine sombrer dans l'alcoolisme. En 1884, il publie un essai remarqué sur les «Poètes maudits» et le recueil «Jadis et naguère».

  • Lokis

    Prosper Merimee

    Le professeur Wittembach se rend un jour en Lituanie au château du comte Szémioth pour y étudier d'anciens manuscrits.
    À peine le professeur s'installe-t-il au château que déjà on lui raconte des histoires à glacer le sang. La comtesse serait devenue folle de peur après s'être fait lacérer par les griffes d'un ours ; un homme se serait fait agresser à son tour par une bête féroce...
    Et peu à peu ce que le professeur croit être des histoires devient réalité...

    Inspirée par la fameuse légende de Jean de l'Ours, «Lokis» est la dernière nouvelle écrite par Prosper Mérimée. Empreinte de fantastique, elle relate le séjour d'un philologue en Lituanie, et l'apparition d'un homme-ours à la suite d'un sombre évènement. «Jean de l'Ours».



    Prosper Mérimée (1803-1870) né à Paris dans une famille bourgeoise et cultivée, fait des études de droit, mais apprend aussi le piano, la philosophie et les langues. Il travaille dans les bureaux ministériels, puis en tant qu'inspecteur général des monuments historiques. Il se livre ensuite à la littérature. Il fréquente les salons littéraires où il rencontre des personnalités telles que Victor Hugo, Alfred de Musset ou Stendhal. Ses textes sont d'inspiration romantiques. Il publie une suite de nouvelles en 1830, très largement appréciées pour la qualité de son travail, ainsi que «Mateo Falcone» ou encore «Tamango». Ses oeuvres prennent ensuite une teinte fantastique et historique («La Vénus d'Ille»), influencées par ses voyages et son métier. Sur cette même teinte, «Colomba» et «Carmen» (1840/1845) sont un véritable succès, ensuite popularisée par l'opéra de Georges Bizet.

  • L'Oblat

    Joris-Karl Huysmans

    Durtal s'apprête à devenir Oblat dans le contexte de la séparation de l'État et l'Église. Sans pour autant devenir moine, il a décidé de se donner corps et âme à un monastère et de vivre entre les murs d'un couvent. Libre d'être laïc, mais amateur d'un art de vivre et d'un esthétisme catholique, Durtal est au plus proche de ses ambitions.

    Dernier roman d'une tétralogie sur la conversion spirituelle, «L'Oblat» dévoile, au travers du personnage de Durtal, un fragment de vie de Huysmans. L'intrigue légère permet des réflexions sur la foi catholique et l'art, et met en avant son engagement pour la culture religieuse. «L'Oblat» est le couronnement d'une évolution spirituelle engendré par le temps et les épreuves.

    />

    Joris-Karl Huysmans (1848-1907) naît dans une famille d'artistes. Son père, lithographe, meurt alors que Huysmans n'a que huit ans. Huysmans passe une grande partie de sa vie au ministère de l'intérieur. Il fait paraître en 1874 son premier recueil de poésie («Le Drageoir aux épices»), et rencontre Zola deux ans après. Il défend son nouvel ami dans un article sur l'«Assommoir» et le naturalisme. Il publie la même année un roman naturaliste, «Marthe, histoire d'une fille». Son second roman («Les Soeurs Vatard», 1879) est accompagné d'une dédicace à Zola. Il fréquente aussi Maupassant, et réalise avec quelques auteurs un recueil de nouvelles («Les Soirées de Médan», 1880). À compter de 1884, avec la sortie de son roman «A rebours», Huysmans se montre de plus en plus pessimiste, et s'éloigne du mouvement naturaliste. Après avoir traversé une phase mystique avec «Là-bas» (1891), Huysmans se convertit soudainement au catholicisme.

  • The first thing the American family see when they step into their new British mansion is the bloodstain in the sitting room. As it turns out, they have moved into an already occupied house, and their new roommate is a proud ghost determined to terrify them to death. But things do not go as planned for the poor ghost. The more he tries to scare the Otis family, the more they make fun of and ignore him. Clever from start to finish, Oscar Wilde's `The Canterville Ghost' (1887) is charming and engaging. It has been adapted to the screen many times, and 1996 saw Patrick Stewart as the ghost Sir Simon de Canterville.

empty