• La « découverte » du Nouveau Monde, en 1492, provoque un bouleversement d'une ampleur inouïe, qui fascine les penseurs humanistes de la Renaissance. Mû par son insatiable curiosité, Montaigne consacre une partie des Essais à la rencontre entre Européens et Amérindiens.
    Inspirés des récits de voyageurs, les chapitres « Des cannibales » et « Des coches » proposent un portrait ethnologique des « sauvages ». Avec le souci de débusquer les préjugés, Montaigne déconstruit les accusations de barbarie à leur encontre. « Chacun appelle barbarie ce qui n'est pas dans ses coutumes », constate-t-il. Retraçant les usages des peuples indigènes, il loue leur sagesse, leur culture et le naturel de leurs coutumes. Ce faisant, il tend aux Européens un miroir qui reflète la véritable sauvagerie : celle de la colonisation.
    + Étude de l'oeuvre
    o construction des chapitres ;
    o explications de texte ;
    o points de grammaire ;
    + Parcours : « Notre monde vient d'en trouver un autre »
    o rencontres de l'autre et de l'ailleurs ;
    o l'anthropophagie en question ;
    + Cahier photos
    + Sujets de bac

  • Dans ce livre extrait des Essais et derrière la défense apparente de Raymond Sebond, Montaigne utilise la méthode de pensée purement rationnelle et empirique de ce théologien catalan du XVe siècle pour établir la vanité de l'homme et de sa science. Il dénonce l'anthropocentrisme, place l'homme sur un pied d'égalité avec l'animal et conteste un culte de la raison triomphante dès lors qu'elle est exercée au mépris de la vie et de la nature. Résolument avant-gardiste, Montaigne prône la bienveillance à l'égard des bêtes et le respect pour la sensibilité du vivant quel qu'il soit.
    Communication, langage corporel, sens de la fidélité, organisation sociale, sensibilité, autant de qualités que Montaigne reconnaît aux animaux. Exercer son humanité, c'est savoir étendre les limites de la communauté au-delà des hommes, et reconnaître l'existence des animaux en tant qu'individus.
    D'une grande modernité, les thèses de Montaigne préfigurent admirablement celles sur la libération animale.

  • "C'est ici un livre de bonne foi, lecteur. Il t'avertit dès l'entrée que je ne me suis proposé aucune fin, que domestique et privée. Je n'y ai eu aucune considération de ton service ni de ma gloire." Montaigne
    "Les essais de Montaigne de la présente édition sonore sont une sélection d'écrits dont les thèmes trouvent écho aux questions contemporaines. Texte fondateur de la pensée intellectuelle française, ces essais ont fait l'objet d'un travail de réécriture pour l'oralité par Olivier Cohen et devaient être interprétés par un grand comédien français. Michel Piccoli a accepté le défi de cette performance sonore."
    Claude Colombini

  • « Les livres II et III des Essais de Montaigne de la présente édition sonore sont une sélection d'écrits dont les thèmes trouvent écho aux questions contemporaines. Texte fondateur de la pensée intellectuelle française, ces Essais ont fait l'objet d'un travail de réécriture pour l'oralité et devaient être interprétés par un grand comédien français. Michel Piccoli a accepté le défi de cette performance sonore. » Claude Colombini-Frémeaux

  • Le 2 juin dernier, le Français Thomas Pesquet, 38 ans, astronaute, rentrait sur Terre après avoir passé 6 mois dans la Station spatiale internationale. La réalisation d'un rêve d'enfant pour ce type hors-norme qui après avoir été sélectionné parmi 8413 candidats, suivit une formation intense pendant 7 ans, entre Cologne, Moscou, Houston et Baïkonour... Dans cette bande dessinée de reportage, Marion Montaigne raconte avec humour - sa marque de fabrique - le parcours de ce héros depuis sa sélection, puis sa formation jusqu'à sa mission dans l'ISS et son retour sur Terre.

  • « Tu mourras moins bête » est un blog de vulgarisation scientifique en bande dessinée. Son auteure, Marion Montaigne, y aborde la science sous un angle humoristique, mais toujours dans un souci d'exactitude scientifique et une certaine pédagogie. Le premier tome de la bande dessinée : « La science, c'est pas du cinéma ! » pointe de manière comique les aberrations scientifiques qui parsèment les films d'action et de science-fiction (Chérie, j'ai rétréci les gosses, Volte-face, Indiana Jones.) ou encore les séries TV comme Les Experts. Chaque article commence par une carte postale dans laquelle un lecteur (virtuel) pose une question existentielle : "Quand y aura-t-il des ascenseurs pour l'espace ?", "Quand est-ce qu'on pourra acheter des sabres laser sur EBay ?" "C'est quoi l'apoptose ?". Un petit professeur à moustache y répond avec un humour décalé et farfelu. Le but à la fin de l'article : avoir un peu appris et beaucoup ri !

  • "Après avoir brillamment démystifié la science au cinéma, le
    Professeur Moustache s'attaque à. votre corps ! Si vous croyez que
    l'apoptose est une maladie des pieds ou si pour vous le «stade anal»
    est un lieu de concert de 100 000 personnes, alors ce livre est fait
    pour vous ! Méchants virus et vilaines bactéries, psychologie et
    scientifiques un peu cinglés : pour passer son doctorat les doigts
    dans le nez ou simplement pour briller en société, Tu mourras moins
    bête, c'est excellent pour la santé ! Grâce à son programme «cinq
    rires et légumes par jour», le Professeur Moustache vous promet un
    esprit sain dans un cornichon !"

  • L'édition de référence des Cannibales suivi de Des Coches pour réussir l'ORAL du bac de français 2021 : explication des textes essentiels au fil de l'oeuvre, les points de grammaire entièrement traités, les mots importants du texte et les exercices d'appropriation pour préparer l'entretien avec l'examinateur.

    Ces deux chapitres tirés des Essais ont en commun de traverser l'Atlantique pour aller à la rencontre du «Nouveau Monde». Qui sont-ils, ces Indiens, ces Incas, ces Aztèques que les Européens découvrent si différents d'eux? Que nous apprennent-ils de nous et de l'humanité? Rien de tel que la pensée sautillante de Montaigne pour mettre en doute nos préjugés et sortir de cette lecture la main tendue vers l'autre.

    Au fil du recueil :
    o 2 analyses de textes
    o 1 commentaire de texte

    Le dossier est composé de 8 chapitres :
    1 - Histoire littéraire : L'humanisme
    2 - Michel de Montaigne et son temps
    3 - Présentation des Essais, des «Cannibales» et des «Coches»
    4 - Les mots importants des «Cannibales» et des «Coches» (trouver et l'invention ; cannibale et barbare)
    5 - Les exercices écrits (dissertation ; contraction de texte et essai)
    6 - La grammaire
    7 - Groupement de textes : «Notre monde vient d'en trouver un autre»
    André Thévet, Singularités de la France Antarctique
    Jean de Léry, Histoire d'un voyage fait en la terre du Brésil
    Claude Lévi-Strauss, Tristes tropiques
    Jean-Christophe Rufin, Rouge Brésil
    8 - Exercices d'appropriation.

  • Riche, pourquoi pas toi ? est une enquête fiction sur l'argent signée Marion Montaigne. L'auteur s'appuie sur les écrits de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, deux authentiques sociologues « spécialistes des riches »...

    Riche, pourquoi pas toi ? est un one shot qui raconte l'histoire de Philippe Brocolis, heureux gagnant de la cagnotte du Loto. Avant, les choses étaient simples : pour Philippe, être riche, c'était - eh oui ! - avoir de l'argent ! Pourtant, après avoir reçu son gain, il s'aperçoit que ce n'est pas si simple à définir, la richesse. Avec l'aide des sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, la famille part à la conquête d'un monde qui lui est totalement étranger, celui de la bourgeoisie.
    />
    Riche, pourquoi pas toi ? est une histoire complète, une BD documentaire et humoristique sur l'argent et les riches.

  • Jamais une science n'aura fait autant débat : alors que les "transhumanistes" comptent sur l'intelligence artificielle pour sauver l'espèce voire abolir la mort, Bill Gates ou Stephen Hawking affirment que l'avènement d'une entité informatique intelligente signera la perte de l'humanité ! Cette bande dessinée se penche à la fois sur l'histoire, la réalité et le fantasme de l'intelligence artificielle.

  • Qu'est-ce que l'homme ? Qu'est-ce que l'autre ? Comment être sage ? Comment vivre heureux ? Le XVIe siècle ne parvient plus à répondre à ces questions avec assurance. Le traumatisme des guerres de Religion et, avant lui, la découverte du Nouveau Monde ont ébranlé les certitudes. C'est dans ce contexte que Michel de Montaigne s'attelle à un projet singulier : dessiner son propre portrait pour mieux « peindre l'humaine condition ».
    Jour après jour, pendant vingt ans, il note ses réflexions dans ses Essais, une oeuvre aux frontières de l'autoportrait, du recueil de morceaux choisis et du traité de morale.
    Ce volume rassemble les passages des Essais les plus représentatifs de la pensée de l'auteur sur l'être humain, le monde et la société.

  • J'ouvre les choses plus que je ne les découvre : Montaigne s'interroge et renonce souvent à conclure, parce que le réel n'est jamais simple. Cette défiance envers un savoir trop sûr de lui, noter époque la fait sienne et en retrouve l'expression vivante dans les Essais sur des problèmes qui nous concernent toujours : l'amitié et l'amour, le choc des cultures, les bassesses de la vie publique, le plaisir...

  • Extrait des Essais (II, 12), l'Apologie de Raymond Sebond est pour ainsi dire un livre dans un livre. Sous couvert de la défense d'un théologien catalan du XVe siècle, dont en 1569 il avait traduit, à la demande de son père, la Théologie naturelle, Montaigne déploie ici une pensée singulière qui incorpore d'autant mieux les lectures qui l'ont nourrie qu'elle s'en éloigne.
    « Nous n'avons aucune communication à l'être, parce que toute humaine nature est toujours au milieu entre le naître et le mourir, ne baillant de soi qu'une obscure apparence et ombre, et une incertaine et débile opinion. Et si, de fortune, vous fichez votre pensée à vouloir prendre son être, ce sera ni plus ni moins que qui voudrait empoigner de l'eau : car tant plus il serrera et pressera ce qui de sa nature coule par tout, tant plus il perdra ce qu'il voulait tenir et empoigner. Ainsi, étant toutes choses sujettes à passer d'un changement en autre, la raison, y cherchant une réelle subsistance, se trouve déçue, ne pouvant rien appréhender de subsistant et permanent parce que tout ou vient en être et n'est pas encore du tout, ou commence à mourir avant qu'il soit né. »

  • De l'amitié est tiré des Essais de Montaigne, publiés en 1595, à titre posthume.C'est par l'introspection la plus honnête que l'auteur cherche à comprendre l'humanité, par le raisonnement mais aussi par la compréhension intime de ses propres émotions.
    L'amitié est une rencontre. Quand Montaigne raconte avec bonheur sa relation avec Estienne de La Boétie, le lecteur de son côté expérimente la rencontre avec un auteur, sincère et libre, et ressent avec force ce lien indicible qui fonde une amitié profonde.

  • Résumés commentés, thèmes majeurs, sujets d'entretien. Programme Terminales L-ES.

  • Les Essais sont l'oeuvre majeure de Michel de Montaigne (1533-1592), à laquelle il consacre un labeur d'écriture et de réécriture à partir de 1572 continué pratiquement jusqu'à sa mort. Il traite de tous les sujets possibles, sans ordre apparent : médecine, amour et sexualité, livres, affaires domestiques, histoire ancienne, chevaux, maladie entre autres, auxquels Montaigne mêle des réflexions sur sa propre vie et sur l'Homme, le tout formant "un pêle-mêle où se confondent comme à plaisir les choses importantes et futiles, les côtés vite surannés et l'éternel".

  • Les Essais sont l'oeuvre majeure de Michel de Montaigne (1533-1592), à laquelle il consacre un labeur d'écriture et de réécriture à partir de 1572 continué pratiquement jusqu'à sa mort. Il traite de tous les sujets possibles, sans ordre apparent : médecine, amour et sexualité, livres, affaires domestiques, histoire ancienne, chevaux, maladie entre autres, auxquels Montaigne mêle des réflexions sur sa propre vie et sur l'Homme, le tout formant "un pêle-mêle où se confondent comme à plaisir les choses importantes et futiles, les côtés vite surannés et l'éternel".

  • Les Essais sont l'oeuvre majeure de Michel de Montaigne (1533-1592), à laquelle il consacre un labeur d'écriture et de réécriture à partir de 1572 continué pratiquement jusqu'à sa mort. Il traite de tous les sujets possibles, sans ordre apparent : médecine, amour et sexualité, livres, affaires domestiques, histoire ancienne, chevaux, maladie entre autres, auxquels Montaigne mêle des réflexions sur sa propre vie et sur l'Homme, le tout formant "un pêle-mêle où se confondent comme à plaisir les choses importantes et futiles, les côtés vite surannés et l'éternel".

  • "« Les hommes - disait Jean Monnet - ne voient la nécessité que dans la crise. » Nous y sommes. Mais voyons-nous la nécessité? Apparemment non. Aux blocages intérieurs s'ajoutent désormais les impasses d'une introuvable gouvernance européenne. Comment s'en sortir et par où commencer? Quels choix pour relancer la croissance? Quelles solutions pour mieux former nos jeunes et leur assurer un emploi? Que faire pour les retraites et comment sauver notre système de santé? L'exclusion est-elle une fatalité? Comment renforcer les atouts de la France dans le contexte de la mondialisation? Quelles voies, enfin, pour passer des idées aux actes?

    Lorsque « tout va mal » et que toutes les questions se précipitent, il est encore plus important que d'habitude de prendre un temps d'arrêt pour sérier les problèmes et les hiérarchiser. À l'heure où ceux qui agissent semblent n'avoir plus le temps de réfléchir et laissent ainsi la parole aux marchands de solutions irréalistes, l'Institut Montaigne a tenté l'exercice."

  • « Ceci est une histoire vraie et, comme dans toutes les histoires vraies, il y a des secrets. Toutes les familles ont un secret. Le monde se divise simplement entre ceux qui savent tout ou partie du secret et ceux qui croient qu'ils n'en ont pas. Il y a ceux qui savent et ceux qui croient. »

empty