• Pourquoi ce livre ? Pour témoigner et pour éclairer. Nous sommes trois jeunes parlementaires, appartenant aux trois familles de la majorité. Nous sommes tous trois députés, mais aussi tous trois maires de villes moyennes et, à ce titre, proches de la réalité quotidienne des Français, de leurs problèmes, de leurs aspirations. Nous avons, tous les jours, à prendre des responsabilités qui engagent l'avenir, le cadre de vie, le mieux-être de ceux qui nous ont choisis et élus. Nous croyons qu'il est de notre devoir de faire prendre conscience aux Français des dangers qui les menaceraient, s'ils laissaient s'engager le processus totalitaire. Le Programme commun des Communistes et des Socialistes, nous l'avons lu attentivement. Nous y avons réfléchi. Nous avons chiffré, calculé, analysé ses contradictions, et décelé ses pièges, habilement dissimulés. Nous avons acquis une certitude : s'il était mis en oeuvre, nos libertés seraient gravement menacées, notre progrès économique et social se trouverait irrémédiablement compromis, notre indépendance nationale serait aliénée. Le risque est grand. Il fallait que nous le disions. Et nous le disons. Avec lucidité. Avec fermeté.

  • Pourquoi ce livre ? Pour témoigner et pour éclairer. Nous sommes trois jeunes parlementaires, appartenant aux trois familles de la majorité. Nous sommes tous trois députés, mais aussi tous trois maires de villes moyennes et, à ce titre, proches de la réalité quotidienne des Français, de leurs problèmes, de leurs aspirations. Nous avons, tous les jours, à prendre des responsabilités qui engagent l'avenir, le cadre de vie, le mieux-être de ceux qui nous ont choisis et élus. Nous croyons qu'il est de notre devoir de faire prendre conscience aux Français des dangers qui les menaceraient, s'ils laissaient s'engager le processus totalitaire. Le Programme commun des Communistes et des Socialistes, nous l'avons lu attentivement. Nous y avons réfléchi. Nous avons chiffré, calculé, analysé ses contradictions, et décelé ses pièges, habilement dissimulés. Nous avons acquis une certitude : s'il était mis en oeuvre, nos libertés seraient gravement menacées, notre progrès économique et social se trouverait irrémédiablement compromis, notre indépendance nationale serait aliénée. Le risque est grand. Il fallait que nous le disions. Et nous le disons. Avec lucidité. Avec fermeté.

  • Quel rude combat se cache derrière le Gatt et les négociations apparemment techniques sur le commerce et les tarifs douaniers qui durent depuis 1986 ? Jean-Pierre Soisson a été ministre de l'Agriculture d'octobre 1992 à avril 1993. C'est lui qui a pris la responsabilité de dire « non » aux Américains et d'exiger des partenaires européens de la France une révision de leurs engagements. Pour expliquer ce choix, il nous ouvre, au fil d'anecdotes piquantes et de portraits incisifs, les coulisses d'un monde à la fois effrayant et cocasse. Chronique lucide des derniers mois du gouvernement de Pierre Bérégovoy, ces carnets de route ministériels contiennent de véritables révélations sur les négociations agricoles et décortiquent les mécanismes des institutions européennes, le jeu complexe des relations personnelles entre ministres partenaires, l'arrogance de certains commissaires, mais aussi la compétence des services. Un mélange d'improvisations et d'options à long terme qui, pourtant, décide de notre avenir. Jean-Pierre Soisson ne veut pas voir la politique qu'il a initiée tomber en jachère. Il témoigne pour que chacun mesure l'enjeu des négociations en cours.

  • Il est rare qu'un ministre en exercice porte un regard aussi libre sur les choses et sur les gens : Jean-Pierre Soisson, ministre du Travail, mêle l'anecdote et l'analyse pour évoquer, de manière inattendue, les événements et les personnages de la Ve République. Les conseils de Michel Debré au moment de la guerre d'Algérie, le jugement d'Edgar Faure sur Mai 1968, la conquête du pouvoir par Valéry Giscard d'Estaing, le goût du maintien de l'ordre de Jacques Chirac, les contacts de Raymond Barre avec l'Élysée lors de la campagne présidentielle de 1988, telles sont quelques-unes des confidences du récit de Jean-Pierre Soisson. Mémoires d'ouverture ? Oui. De Valéry Giscard d'Estaing à François Mitterrand, la carrière de Jean-Pierre Soisson, à la gauche de la droite et à la droite de la gauche, a, en effet, été marquée par le refus de l'affrontement et le goût du risque. Témoignage exceptionnel sur la vie politique française, document sur l'art de gouverner les hommes, le livre de Jean-Pierre Soisson passionnera tous ses lecteurs, au-delà du microcosme politique.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty