• Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Étroitement liés aux sentiments religieux de l'auteur, les poèmes de ce nouveau recueil conduisent graduellement le lecteur du quotidien assombri du monde à la lumière intérieure et à la joie ; de l'effacement de Dieu à sa réapparition, cette "voix derrière la porte" qui appelle et qui réjouit. Dans cette montée en vers délicatement harmonieux, Jean-Pierre Lemaire mêle aux impressions de la vie courante, aux beautés de la nature, de nombreuses références au divin ; mais il établit un tel équilibre entre ces éléments de l'existence que sa sensibilité poétique et les données de sa foi peuvent s'y exprimer sans s'exposer à aucune prévention. C'est là assurément l'oeuvre d'une maturité discrète et que sa discrétion impose.

  • Alors que la crise de 1929 a plongé les classes populaires anglaises dans une misère noire et que le fascisme émerge partout en Europe, dans les amphithéâtres de Cambridge, la majorité des étudiants reste indifférente, assurée d'appartenir à une caste immuable d'élus. Mais les certitudes se lézardent pour certains, et au doute succèdent le dégoût puis la conviction que le Vieux Continent se compromet. Seule l'Union soviétique semble avoir quitté la rive à temps...
    De cette prise de conscience naît le plus incroyable réseau d'espions du XXe siècle, qui, dans l'ombre, infléchira radicalement, pendant plus de 30 ans, le cours de l'Histoire : Les Cinq de Cambridge !

  • Pour réussir l'épreuve d'anglais du nouveau concours de professeur des écoles, ce livre vous propose une préparation complète.
    Vous trouverez dans ce volume :

    un QCM diagnostic en début d'ouvrage
    les 10 conseils à suivre et les 10 pièges à éviter
    les connaissances grammaticales incontournables pour maîtriser le niveau B2
    des fiches de lexique et de formes idiomatiques prêtes à l'emploi pour se présenter, présenter un document, relancer une discussion...
    6 sujets types corrigés pas à pas : une séance, un déroulé de séquence d'enseignement, un document d'évaluation, une production d'élève, un extrait de manuel ou de programme et un article de recherche en didactique des langues
    OFFERT : un diagnostic interactif en ligne !

  • Jean-Pierre Lemaire est né en 1948, à Sallanches, en Haute-Savoie. Après une enfance dans le Nord de la France, puis de nombreux déménagements, il poursuit des études de lettres à Paris, qui le conduiront à enseigner au lycée Henri IV et à Sainte-Marie de Neuilly jusqu'en 2014. Il fait son service militaire dans la marine et, à vingt-sept ans, épouse Fanchon, une Bordelaise. Ils s'installent en région parisienne où grandiront leurs trois filles.

    "Le poème de Jean-Pierre Lemaire, énonce Jean-Marc Sourdillon dans sa préface, se partage en deux temps égaux et cherche à cerner l'instant d'un passage. Passage d'une après-midi d'été, d'un nuage ou d'autre chose que figure pour nous le sapin au premier plan. Il n'y a, rassemblés par le regard, que des éléments empruntés au décor ordinaire et étagés en plans : le ciel, le nuage, un sapin. Le tout est d'une simplicité désarmante. Mais la disposition du poème, l'étalement du blanc dans les marges, la fragile échelle des vers dans tout ce blanc soulignent le mouvement qui relie ces objets et modifie leurs positions respectives. L'événement, du coup, est moins dans le passage du nuage que dans ce qui, à la faveur d'un changement d'accommodation, se passe dans le regard de l'observateur, ce mouvement de bascule qui ouvre sur un silence teinté d'inquiétude.
    Finalement, ce qu'est le pays derrière les larmes, un poème de l'enfance nous le dit très simplement. C'est le pays qui est au-delà de la porte au fond du jardin : "celle qui battait entre le monde et nous / c'était la porte en bois au fond du potager / dont le bruit signalait le retour de ton père / Au-delà commençaient les rails / la fumée, les hommes, les locomotives..."
    Pays imminent qui s'annonce dans les mots mais ne s'atteint que dans une certaine façon de vivre au long du temps avec leur aide et sous leur éclairage. Dans la géographie intérieure de Jean-Pierre Lemaire, ce pays porte un nom qui est aussi celui d'un lieu réel, un monastère au-dessus de la mer à Menton : L'Annonciade."

  • La Mongolie est principalement connue en Europe pour les conquêtes du plus illustre de ses empereurs, Gengis khan, ou pour la survivance d'un nomadisme pastoral. Ces deux éléments expliquent l'attrait d'un nombre grandissant de touristes en quête d'exotisme et d'authenticité, et suscitent une production littéraire variée, notamment de nombreux récits de voyage. Ce pays, qui a connu des bouleversements importants au cours des dernières décennies, reste pourtant méconnu en France, et ailleurs dans le monde. Une étude consacrée aux évolutions politiques, économiques et stratégiques s'imposait.

    La Mongolie se distingue par quatre caractéristiques majeures : la centralité du secteur minier, l'héritage du socialisme, l'enclavement géographique, et le nomadisme pastoral. Ces éléments ont été au cœur des mutations de ce pays après sa révolution démocratique de l'hiver 1989-1990. Après avoir été le second pays au monde à adopter un mode de développement socialiste, la Mongolie a embrassé la démocratie et le capitalisme lors d'un processus de transition non-violent, exposant le pays à des défis économiques, sociaux et identitaires importants.

    À quoi ressemble donc la Mongolie d'aujourd'hui ? Quelle est l'articulation entre les dynamiques économiques et politiques de ce pays asiatique richement doté en matières premières ? Quels sont les grands enjeux géopolitiques auxquels font face les autorités ? Quelle nouvelle stratégie de sécurité ont-elles élaborée face à leurs deux voisins géants, la Chine et la Russie ? Dressant le portrait de cette " nouvelle " Mongolie, Antoine Maire nous introduit à son parcours original et complexe, loin des clichés parfois véhiculés sur ce pays.

  • émotion et cognition Nouv.

    En dix chapitres, Patrick Lemaire dresse un bilan complet et actualisé du rôle des émotions dans la cognition. Il présente de manière accessible les résultats de plus de 30 ans de recherche permettant de comprendre comment nos émotions influencent positivement ou négativement les performances cognitives dans les domaines aussi divers que


    l'attention,


    la mémoire,


    le jugement,


    la prise de décision


    ou le raisonnement.

    Les émotions peuvent en effet dégrader nos performances cognitives mais également les améliorer significativement. Dans quelles conditions ? Quel est le rôle de certains mécanismes responsables des effets des émotions sur la cognition? Lesquels? Comment ces liens varient-ils d'un individu à l'autre? Changent-ils au fil du temps? Comment se modifient-ils dans certaines pathologies.
    L'ouvrage servira de base de référence à quiconque s'intéresse aux liens émotions et cognition, spécialistes de la cognition et des émotions, les étudiants et praticiens de la psychologie, médecine, psychiatrie et gériatrie.


    Essentielles dans nos vies, les émotions interviennent dans nos actions, nos pensées et nos relations.

  • Mai 1945.
    Lienz, Autriche. Edward et Nicolas, soldats britanniques, sont affectés à la surveillance de prisonniers allemands.
    Allemands ? Pas si sûr...
    Ralliés à Hitler, voués à la haine et à la mort par Staline, les derniers héritiers de la nation cosaque ont remis leur destin entre les mains des vainqueurs, nourrissant l'espoir de trouver refuge à l'Ouest.
    Les Britanniques exauceront-ils leur prière ? C'est compter sans l'implacable machine
    de guerre stalinienne...

  • De façon étonnante, il n'existe pas d'histoire récente et complète de la critique d'art. La seule qui fut écrite, celle de Lionello Venturi, date de 1936. En dehors de cet essai général, on trouve des travaux concernant des périodes déterminées, mais aucun qui propose, comme l'ouvrage de Gérard-Georges Lemaire, une histoire des écrits sur l'art depuis les Grecs jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, en Europe et en Amérique. C'est à Denis Diderot qu'il revient d'avoir élevé la critique d'art au rang de genre littéraire à part entière. Cette consécration est le fruit d'une longue histoire qui commence avec l'Antiquité grecque et latine, se prolonge à la Haute Renaissance italienne, puis s'épanouit lorsque la naissance des Salons, à partir de la fin du XVIIe siècle, donne lieu à de libres commentaires des amateurs d'art. Au XIXe siècle, de nombreux écrivains rédigent leurs Salons ou font le portrait des artistes, ces derniers décidant souvent de prendre à leur tour la plume pour faire oeuvre critique. Cette relation étroite entre l'art et la littérature fait tache d'huile dans toute l'Europe et, plus tard, aux États-Unis. Au XXe siècle, la critique est profondément enracinée dans les moeurs. Parallèlement aux écrits des écrivains et des artistes, une presse spécialisée émerge et, avec elle, de plus en plus de professionnels. Le genre se diversifie et s'universalise. Cet ouvrage réinterroge, tout en retraçant son histoire, cette aventure de la pensée et du goût qui accompagna le développement de l'art occidental.
    Gérard-Georges Lemaire est écrivain, historien et critique d'art, professeur émérite, directeur de collection, traducteur, commissaire de nombreuses expositions, journaliste culturel. Il est l'auteur d'une cinquantaine d'ouvrages dont Telve (1992), L'Univers des orientalistes (2001), Le Salon de peinture (2004), Le Noir (2006), Kafka (2006), Les Cafés littéraires (2016).

  • "Il faut se méfier des eaux dormantes..."
    Alors que la crise de 1929 a plongé les classes populaires anglaises dans une misère noire et que le fascisme émerge partout en Europe, dans les amphithéâtres de Cambridge, la majorité des étudiants reste indifférente, gonflée par l'assurance d'appartenir à une caste immuable d'élus, pétrie de privilèges et de conservatisme.
    Mais les certitudes se lézardent pour certains, et au doute, succèdent le dégoût puis la conviction que le Vieux Continent se compromet. Seule l'Union soviétique semble avoir quitté la rive à temps...
    De cette prise de conscience naît le plus incroyable réseau d'espions du XXe siècle, qui, dans l'ombre, infléchira radicalement, pendant plus de 30 ans, le cours de l'Histoire : Les Cinq de Cambridge.

  • Dans l'ombre, les cinq de Cambridge poursuivent leur infiltration des hautes sphères de l'Etat et du renseignement britanniques pour mener l'Union soviétique au triomphe. Tandis qu'Alan Turing affaiblit l'armée du Reich en inventant la machine capable de décrypter les messages allemands, Kim Philby tente d'infiltrer le réseau de renseignements américain afin de le démanteler.

  • L'AUTOBIO EST UN ART PARFOIS DOULOUREUX... Manu est auteur de BD. Il
    vit à Rouen et il est en train de terminer son premier album, qui
    raconte un séjour à Rotterdam, avec son amoureuse. Le jour il est
    bibliothécaire, le soir, il dessine. Tout devrait être pour le
    mieux, dans le meilleur des mondes sauf que... Il vient de se faire
    plaquer. Pratique quand on écrit sur son histoire d'amour. Et pour
    ne rien arranger, il déteste la routine et développe un TOC pas
    possible : tous les jours, il doit changer de trajet. En zigzaguant,
    à cloche-pied, à l'envers ou en guidant des touristes, Manu explore
    les cent chemins imaginaires qui relient son appartement à la
    bibliothéque municipal en tentant, au passage, d'oublier son amour
    perdu et de finir son album.

  • Tandis que le fascisme est à son apogée et plonge le monde dans la guerre, les Cinq de Cambridge se déploient en ordre de bataille. Traquer l'information pour abattre l'ennemi est leur devise, la victoire de la révolution mondiale leur credo. Leur arme? Infiltrer les hautes sphères de l'État et du renseignement britanniques pour mener l'Union soviétique au triomphe.
    Quitte à payer le prix fort : s'oublier eux-mêmes, sacrifier des hommes, pactiser avec le diable!

  • Derrière ce tissage de contes et de récits, de français et de créole, de morceaux de passé et de présent, on entend battre le coeur de la Guyane d'aujourd'hui. Et aussi celui du monde antillo-guyanais, car dans la Guyane de ces textes se croisent et se mêlent Guyanais de toutes les origines, Guadeloupéens, Martiniquais, Sainte-Luciens, Haitien, etc. Et à travers ces êtres on perçoit les déchirements et les espoirs engendrés par le métissage des êtres et de la culture.

  • A l'époque où il était élève de l'Ecole Normale Supérieure, l'auteur de cet ouvrage a eu l'occasion de découvrir l'enseignement et les recherches de Bourdieu. Bien des années plus tard, ayant lu et relu les premiers ouvrages du sociologue, il s'est senti assez proche de cette pensée qui a beaucoup évolué. A la sociologie de l'Etat s'est ajouté une réflexion approfondie sur la science et sur l'universel irréductible aux conditions sociales particulières dans lesquelles il a été produit.

  • Depuis que Georges Bush a proclamé la "croisade contre le terrorisme", la menace qu'il prétendait réduire a gagné en force et infiltré massivement l'Occident. Apparenté au communisme combattant du XXe siècle et au nazisme, l'islamisme est une idéologie politique totalitaire et non un courant religieux. Le retour sur l'histoire que propose cet essai permettra de percer le secret de sa force, secret qui tient à l'exploitation qu'il sait faire des terrains insurrectionnels. Pour le vaincre, il faudra lui opposer les principes et les outils de la stratégie contre-insurrectionnelle et non les moyens de la guerre de destruction.

  • Qu'est-ce qui décide une personne adulte en situation d'illettrisme à franchir la porte d'un centre de formation en alphabétisation ? Que vient-elle chercher en formation? Quels sont les effets réels de la formation sur l'« apprenant », au-delà de la maîtrise de la langue écrite ? Quels sont les facteurs qui facilitent ou font obstacle à son engagement dans la formation ? C'est à ces questions qu'ont voulu répondre les acteurs d'une association d'alphabétisation de Belgique francophone, dans le cadre d'une recherche qu'ils ont menée avec un enseignant-chercheur universitaire. Cette recherche a ceci de particulier qu'elle a donné largement la parole aux apprenants eux-mêmes, ainsi qu'aux formateurs et formatrices, sur ces différentes questions.

  • Ce livre apporte des éclaircissements et des compléments à Passions et raison aujourd'hui à la lumière de Descartes et de Spinoza, en centrant encore davantage sur le monde actuel la description des passions ou affects, prolongée par l'étude de leurs relations avec la raison. Il est question en particulier de trois oppositions qui ne sont pas aussi tranchées qu'on le croit. En effet, ces philosophes sont proches l'un de l'autre en dépit de leurs différences de principe ; malgré les siècles qui nous séparent d'eux, il existe des liens de proximité entre notre temps et le leur ; surtout, les passions et la raison ne sont pas forcément antinomiques.

  • Grâce au droit européen, le genre, l'orientation sexuelle et l'identité de genre ont enrichi l'arsenal juridique français. Si l'affirmation du principe d'égalité constitue une exigence ancienne, la lutte contre les discriminations est récente. Le mouvement féministe et l'activisme LGBTIQ ont tenté de modifier le droit en permettant non seulement l'égal accès aux institutions (mariage, filiation ou état civil), mais aussi en interrogeant la nature sexiste et l'hétérosexualité implicite de la norme juridique. En analysant l'évolution du droit national, des jurisprudences des Cours européenne et interaméricaine des droits de l'homme, mais également à l'étude comparée, cet ouvrage vient combler une lacune dans le paysage académique français : y sont abordés les violences faites aux femmes, les injures homophobes, ou le changement du sexe à l'état civil.

  • Dans sa préface au Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine, de Pierre Grimal, l'helléniste Charles Picard a évoqué Chateaubriand, pour qui le christianisme a débarrassé le monde d'un troupeau de « dieux ridicules ». Charles Picard exprime une désapprobation polie contre ce jugement : « Aussi bien ces dieux prétendus chassés sont-ils toujours là parmi nous, et avec eux toutes les allégories de la fable. » Et ils ne sont pas seulement présents dans les musées par la statuaire et la peinture, ni seulement dans les textes que l'Antiquité nous a transmis. Théâtre d'une humaine et divine comédie, cette mythologie continue à enchanter par ses enseignements narratifs, psychologiques et philosophiques ceux qui ne craignent pas de s'intéresser à elle.

  • La poésie de Jean-Pierre Lemaire n'a rien de tonitruant ni d'exalté. Discrète, pudique à l'extrême, elle confie d'une voix claire et tranquille des choses aussi graves et intimes que la douleur d'être pauvre et la joie du coeur devant les beautés du monde (Un pont sur la mer), le difficile retrait de la vie active (Derniers jours) ou l'approche des mystères de l'Évangile et l'humilité de la foi (Mystères lumineux et Le Printemps des hommes).
    C'est toujours au-delà des mots les plus simples, une voix qu'on perçoit. Douce plénière comme la caresse de l'évidence ou l'attouchement de la grâce (Les nouveaux venus et Poèmes pour la fin des temps). Une voix qui demande au lecteur une oreille spirituelle en quelque sorte, une voix exigeante pour un siècle qui écoute de moins en moins.

  • Ce recueil, composé de sonnets, est consacré à de longs voyages aériens, vers l'Afrique noire, les Amériques, l'Asie et l'Océanie. Il se prolonge par une méditation sur une destination intitulée "Ailleurs", à la fois plus lointaine et plus intérieure.

  • Zigzag

    Xavier Lemaire

    C'est une conférence sur la mise en scène un peu déjantée. C'est 3 fois la première scène du Médecin malgré lui de Molière dans trois esprits de mise en scène différents !

empty