• Don Juan était encore un rêveur. Il voulait encore séduire, il voulait être aimé pour lui-même. Il pouvait encore vaciller sous le regard de l'Aimée. Il restait malgré tout un nostalgique de l'amour courtois. Il traînait encore une âme de chevalier sur les espaces nouveaux que découpe et organise la Raison technicienne et industrielle. Il ne voit pas la mutation qui l'emporte, il fait sa cour « à l'ancienne » mais il a déjà la passion du grand nombre. A cet égard il n'a pas les moyens de ses désirs. Sade va les lui donner. Il va inventer pour le libertin un corps à la mesure des fantasmes que sécrète le nouvel ordre des choses ; ce corps il va le soumettre à un rigoureux processus d'équarrissage et d'abstraction, il va le faire entrer dans son destin industriel, dans l'ère du rapport post-amoureux. De l'agencement combinatoire des partenaires au forcing programmé des jouissances, de la reproduction standard des corps ou de leurs parties en vue d'éjaculations calibrées aux répétitions amnésiques des orgies, ce qui choit c'est l'aura du désir et ses sortilèges, c'est sa temporalité indécise et ses signes ambigus, c'est son infinité lyrique, ce qui triomphe c'est l'éros comptable et mécanicien. Dans cet usinage de la jouissance, tout peut être figuré et accompli, tout, sauf l'amour.
    Sade dans son outrance (qui est aussi son jeu d'écriture et son ironie) ne fait peut-être que nous indiquer le terme d'une démonstration depuis longtemps commencée : il fait avouer à une Raison conquérante le stade ultime de sa domination, celui où se nouent dans une même figure paranoïaque le Pouvoir, le Discours, le Sexe et l'Argent.

  • Poulets grillés

    Sophie Henaff

    Le 36 quai des Orfèvres s'offre un nouveau patron. Faire briller les statistiques en placardisant tous ceux qu'on ne peut pas virer et qui encombrent les services : tel est le but de la manoeuvre. Nommée à la tête de ce ramassis d'alcoolos, de porte-poisse, d'homos, d'écrivains et autres crétins, Anne Capestan, étoile déchue de la Judiciaire, a bien compris que sa mission était de se taire. Mais voilà, elle déteste obéir et puis... il ne faut jamais vendre la peau des poulets grillés avant de les avoir plumés ! Un polar original, nerveux, et désopilant.

  • Art et décès

    Sophie Henaff

    Silence, on tue ! C'est sur un plateau de cinéma que la plus sympathique bande de loosers du 36 Quai des Orfèvres fait son come-back, avec toujours à sa tête la célèbre commissaire Anne Capestan, obligée d'interrompre son congé parental pour sauver une ex-collègue. La Capitaine Eva Rosière, qui se consacre désormais à sa carrière de scénariste, est accusée du meurtre d'un réalisateur, retrouvé un couteau entre les deux omoplates, défoncé à la kétamine ! Eva avait, il est vrai, juré de le tuer...
    Le Cluedo peut commencer. Sa gamine sous le bras, Anne Capestan est prête.
    Après le succès de Poulets grillés (prix des lecteurs du Livre de Poche) et de Rester groupés, Sophie Hénaff poursuit sa série désopilante et savoureuse. On en redemande !

  • Rester groupés

    Sophie Henaff

    ça bouge au 36 Quai des Orfèvres. De nouvelles recrues rejoignent les rangs de la brigade maudite du commissaire Anne Capestan, dont Saint-Lô, sorti de l'hôpital psychiatrique dans la peau de d'Artagnan et Ratafia, rat policier.
    Sale affaire pour l'équipe de bras cassés : trois assassinats éparpillés sur le territoire. Un point commun : le tueur a prévenu ses victimes. Cerise sur le gâteau : l'ex beau-père de Capestan est l'une d'elles.
    Humour, dérision, suspense... après le succès de Poulets grillés, prix Polar en séries, Sophie Hénaff récidive !

  • Voix d'extinction

    Sophie Henaff

    2031. La plupart des grandes espèces animales sont en voie d'extinction. Face au péril, Martin, un généticien vétérinaire et prix Nobel, alerte les chefs d'État de la planète réunis en conclave : il faut voter d'urgence un « Traité de protection de la Nature ». Mais les résistances sont fortes et Martin ne fait pas le poids.C'est alors que Dieu a une idée géniale : envoyer sur Terre des animaux déguisés en humains pour plaider eux-mêmes leur cause et imposer le traité. Le gorille, la truie, le chien et la chatte sauront-ils faire illusion et se montrer aussi bêtes que les hommes ?
    Dans ce suspense cocasse, l'autrice de Poulets grillés s'attaque à un sujet brûlant d'actualité : la disparition des espèces. Et signe la première comédie écolo du millénaire!
    Un roman délicieux, intelligent, fin, hilarant et brûlant d'actualité [...]. La Croix

  • La mission de Frank Carvale pour la CIA a été un véritable succès : il a porté un rude coup au marché chinois de l'or. Son devoir patriotique accompli, le naturel revient au galop et Frank compte bien tirer les marrons du feu qu'il a lui-même attisé. Mais le trader oublie un petit détail : aussi audacieux qu'il soit, son Hedge Fund ne fait que jouer selon les règles du marché. Alors qu'il a face à lui un État qui n'hésitera pas à les réécrire à son gré.
    Plus dure risque d'être la chute...

  • Hedge Fund raconte l'ascension de Franck Carvale, petit courtier en assurance, jusqu'au plus haut niveau de la finance internationale. De Hong Kong à New York, piloté à son insu par un mentor en quête de vengeance, sera-t-il l'instrument de la chute planifiée de l'économie mondiale ?

  • Franck Carvale est devenu une star des fonds d'investissement. Il est engagé par les autorités américaines pour mettre à mal les investissements chinois sur l'or. En manipulant la presse, il va s'ingénier à décrédibiliser le SGEI, l'organisme chinois qui garantit la qualité de l'or qu'ils ont en réserve. Mais on ne s'attaque pas impunément à l'Empire du Milieu...

  • Franck Carvale est devenu une star des fonds d'investissement à la fois éthiques et performants. Ses succès attirent l'attention d'une riche héritière qui souhaite investir dans le développement d'un pays africain. Frank s'engage avec enthousiasme dans la mission. Mais l'enfer est pavé de bonnes intentions...

  • Manipulé par Bilkaer, Franck Carvale est devenu le bouc émissaire de la crise des subprimes. Lourdement condamné, il croupit aujourd'hui en prison. L'heure sera bientôt à la vengeance. Ou à la rédemption ?

  • Rien ne semble pouvoir arrêter l'ascension de Franck Carvale. A la tête du fond d'investissement le plus performant de Wall Street, il est presque contraint de refuser les nouveaux clients. Bilkaer, son mystérieux mentor, donne un dernier conseil à son protégé. Franck doit investir massivement dans un produit incroyablement prometteur : les subprimes...

  • Franck Carvale est devenu une star des fonds d'investissement à la fois éthiques et performants. Ses succès attirent l'attention d'une riche héritière qui souhaite investir dans le développement d'un pays africain. Frank s'engage avec enthousiasme dans la mission. Mais l'enfer est pavé de bonnes intentions...

  • Quand il s'agit du don, les philosophes se veulent les plus généreux. Le seul vrai don à leurs yeux est le don sans retour. Toute réciprocité leur semble d'emblée complice de l'échange marchand.
    Ce soupçon peut-il expliquer que depuis quelques décennies – en France notamment – se soit développée une pensée du don hantée par l'exigence du gratuit ? Et que cette pensée se soit souvent formulée dans une réflexion sur le monde comme " donné " selon une approche issue de la phénoménologie ? Cette démarche est-elle légitime ?
    La réponse varie fortement selon qu'il s'agit de Derrida, Levinas, Henry ou Marion. Elle diffère plus encore chez Ricœur et chez des penseurs réfléchissant sur les sciences sociales comme Lefort et Descombes. Si le débat est souvent obscur, estime Marcel Hénaff, c'est que font défaut de nécessaires distinctions entre les divers types de don. Le don gracieux et le don solidaire ignorent l'exigence de réciprocité. Celle-ci au contraire s'impose au cœur du don cérémoniel qui est d'abord décision d'alliance : geste de reconnaissance publique mutuellement accordée, par quoi le lien social proprement humain s'affirme lien politique.
    Marcel Hénaff est philosophe et anthropologue, professeur à l'université
    de Californie à San Diego. Il est notamment l'auteur de Le Prix de la
    vérité. Le don, l'argent, la philosophie (Seuil, 2002).

  • Les Centres d'entraînement aux méthodes d'éducation active ont entrepris d'exprimer sous une forme ramassée, mais aussi complète que possible, l'enseignement qu'ils ont eux-mêmes tiré de leurs propres expériences et qu'ils donnent aux futurs moniteurs de colonies de vacances dans les stages de formation qu'ils organisent depuis quinze ans. Les différents problèmes de la colonie de vacances qui seront abordés dans cette collection ont été souvent débattus au cours des réunions d'instructeurs et de délégués, de journées d'études régionales ou nationales organisées par les C.E.M.E.A. seuls ou en collaboration avec d'autres groupements pédagogiques. La matière de ces ouvrages se trouve, jusqu'à présent, dispersée dans les nombreux rapports discutés lors de ces réunions et dans la collection de la revue Vers l'Education Nouvelle. Il a paru utile de la réunir, d'en reclasser les différents chapitres et d'en faire l'objet d'une série de publications homogènes destinées à un large public. On s'est défendu de donner à cette rédaction un aspect doctrinal définitif. Mouvantes comme la vie elle-même, les méthodes d'éducation ne cessent de se perfectionner pour répondre de plus en plus aux besoins des enfants. Le cadre d'une collection composée de volumes de faible importance permettra de suivre le progrès et l'enrichissement de cette incessante recherche.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • En pleine guerre de sécession aux Etats-Unis, le H.L. Hunley est le premier sous-marin mis au point par l'armée sudistes pour contrer le blocus de l'Union. Le 17 février 1864, il coule un navire de guerre. Hélas, il sombre sur le chemin du retour. Pour quelles raisons ? Que sont devenus les membres de l'équipage ? Ce livre nous entraîne dans une enquête historique passionnante et scientifique où sont employées toutes les techniques médico-légales les plus actuelles.

  • Nous nous intéressons ici aux marques corporelles volontaires des tatouages dans le cadre du ski extrême et aux conséquences de la pratique du rugby sur les femmes qui s'y adonnent, au travers de leurs marques corporelles involontaires : hématomes, cicatrices, éraflures, etc. Les deux logiques sont certes, complètement opposées, entre la demande de marque et le fait de les subir. Ces deux approches permettent de proposer un éclairage inédit de ces corps, et plus précisément de ces peaux sportives.

empty