• Les Deux Tours, deuxième partie du Seigneur des Anneaux, poursuit le récit des aventures de Frodo et de ses compagnons, lancés dans leur périple en Terre du Milieu. Avec Merry et Pippin, le lecteur plonge dans les batailles entre les Orques et les Cavaliers du Rohan, avant de rencontrer l'Ent Fangorn ; avec Aragorn, Gimli et Legolas, il assiste incrédule au retour de Gandalf ; avec Frodo et Sam, il suit Gollum le long des chemins périlleux qui mènent vers le royaume du Mordor, le seul lieu où l'Anneau pourrait être détruit. Cette nouvelle traduction prend en compte la dernière version du texte anglais, les indications laissées par J.R.R. Tolkien à l'intention des traducteurs et les découvertes permises par les publications posthumes proposées par Christopher Tolkien. Ce volume contient 16 illustrations d'Alan Lee, entièrement renumérisées, d'une qualité inégalée, ainsi qu'une carte en couleur de la Terre du Milieu.

  • La dernière partie du Seigneur des Anneaux voit la fin de la quête de Frodo en Terre du Milieu. Le Retour du Roi raconte la stratégie désespérée de Gandalf face au Seigneur des Anneaux, jusqu'à la catastrophe finale et au dénouement de la grande Guerre où s'illustrent Aragorn et ses compagnons, Gimli le Nain, Legolas l'Elfe, les Hobbits Merry et Pippin, tandis que Gollum est appelé à jouer un rôle inattendu aux côtés de Frodo et de Sam au Mordor, le seul lieu où l'Anneau de Sauron peut être détruit.
    Cette nouvelle traduction prend en compte la dernière version du texte anglais, les indications laissées par J. R. R. Tolkien à l'intention des traducteurs et les découvertes permises par les publications posthumes proposées par Christopher Tolkien.
    Ce volume contient 15 illustrations d'Alan Lee, entièrement renumérisées, d'une qualité inégalée, ainsi que des cartes (en couleur) de la Terre du Milieu.

  • Edition enrichie de Thierry Laget comportant une préface et un dossier sur le roman.

    C'est l'histoire d'une femme mal mariée, de son médiocre époux, de ses amants égoïstes et vains, de ses rêves, de ses chimères, de sa mort. C'est l'histoire d'une province étroite, dévote et bourgeoise. C'est, aussi, l'histoire du roman français. Rien, dans ce tableau, n'avait de quoi choquer la société du Second Empire. Mais, inexorable comme une tragédie, flamboyant comme un drame, mordant comme une comédie, le livre s'était donné une arme redoutable : le style. Pour ce vrai crime, Flaubert se retrouva en correctionnelle.
    Aucun roman n'est innocent : celui-là moins qu'un autre. Lire Madame Bovary, au XXIe siècle, c'est affronter le scandale que représente une oeuvre aussi sincère qu'impérieuse. Dans chacune de ses phrases, Flaubert a versé une dose de cet arsenic dont Emma Bovary s'empoisonne : c'est un livre offensif, corrosif, dont l'ironie outrage toutes nos valeurs, et la littérature même, qui ne s'en est jamais vraiment remise.

  • Qui peut jurer de ne pas inventer, au moins en partie, ses souvenirs ? Certainement pas Augustin Harbour. Quarante ans plus tôt, errant dans le désert du sud libyen, il est tombé sur une mystérieuse oasis : Zindan. On y arrive de n'importe où, de n'importe quand, mais aucun des autres voyageurs échoués là ne sait comment en repartir. C'est que Hadj Hassan, Dieu lui-même, y vit, en compagnie de son envoûtante vestale, Maruschka Matlich.

    Réfugié dans une clinique de luxe, sur les rives du lac Calafquén au Chili, carnets, croquis et annotations à l'appui, Augustin dresse l'inventaire de cette extravagante épopée, des habitants et de leurs moeurs étranges - tabous ali- mentaires, pratiques sexuelles, objets sacrés et autres signes parleurs -, qui prend vite des allures de fantasmagorie. Présent et imaginaire se mêlent, comme pour une dangereuse immersion au coeur des ténèbres.

    Délirante invention d'un esprit malade ou intuition géniale d'un entendement hors du commun, le récit prodigieux et débridé d'Augustin nous emmène aux confins inexplorés de la folie. On retrouve dans ce roman phénoménal toute la fantaisie, l'humour, la virtuosité et l'érudition de l'auteur de Là où les tigres sont chez eux. Et un fameux coup de crayon !

  • Cent sonnets

    Boris Vian

    Cent infâmes sonnets. C'est ainsi que devait s'appeler ce recueil à l'origine. Il comporte en réalité cent douze sonnets, rédigés au début des années 1940 par le jeune Boris Vian.
    Infâmes, ces poèmes ne le sont pas vraiment... sauf à considérer que les pieds de nez à la poésie, les alexandrins à treize syllabes et les calembours relèvent du sacrilège ! La poésie joyeuse de Boris Vian s'empare de toutes les thématiques chères à l'auteur - le cinéma, le jazz, les surprises-parties, l'anticléricalisme... - avec la même fantaisie langagière, le même humour où point parfois un brin de mélancolie. On y retrouve, en germe, le parolier de génie que deviendra Boris Vian.
    Dans le manuscrit autographe des Cent Sonnets conservé à la BnF figurent des illustrations réalisées à l'époque par Peter Gna, le beau-frère de Boris Vian. Cette édition présente pour la première fois au public le texte avec ces dessins burlesques qui l'ont toujours accompagné dans le plus grand des secrets.

  • Un manuel tout en images pour apprendre aux enfants à créer leur première bande dessinée. Lorenzo Chiavini transmet son savoir-faire d'auteur de bande dessinée pour accompagner les 6-12 ans à chaque étape de conception : les bases du dessin, la création des personnages, du décor, de l'histoire, la composition et la mise en couleurs manuelle ou numérique. Un livre qui se lit cahier et crayon en main pour réaliser les exercices proposés et donner naissance, au fil des pages, à sa propre bande dessinée !
    Attention : La version ePub de ce livre numérique est en fixed-layout. Pour des conditions de lecture optimales, veillez à ce que votre tablette ou ordinateur supporte ce type de format.

  • Le Diable Amoureux Nouv.

    Le Diable Amoureux

    Jacques Cazotte

    Lorsque don Alvare décide par vantardise d'invoquer le Diable dans les ruines du palais Portici, la tête d'un chameau hurlante surgit du néant. Mais Alvare, maître de sa peur, réduit Belzébuth à l'état de serviteur. Pour se venger, le Diable prend les traits d'une jeune femme séduisante appelée Biondetta. Si la créature n'a plus rien d'effrayant, elle fera tout pour séduire Alvare...

    Magie, désir et tentation, ce roman est considéré comme un texte précurseur du récit fantastique. Mais c'est aussi le portrait d'une Italie catholique du XVIIIe où le mariage prédomine la séduction.



    Jacques Cazotte (1719-1792) est un des auteurs français précurseur du genre fantastique. Il sera tour à tour conseiller du roi, commissaire général de la marine, et enfin membre de l'Académie des Sciences et Belles-Lettres de Dijon. Il prend partie contre la Révolution française et soutient avec vigueur la monarchie. Il sera capturé lors des journées de Septembre, puis guillotiné après ses derniers mots : « Je meurs comme j'ai vécu, fidèle à mon Dieu et à mon Roi ».

  • Une BD pour découvrir les bases de l'illustration et de la création de bande dessinée. Yuio, auteur illustrateur et prof de BD, a imaginé toute une galerie de personnages qui s'en donnent à coeur joie pour vous enseigner les fondamentaux de la création de personnages, de la mise en couleurs, de la perspective, du lettrage et tout un tas d'astuces indispensables. Quand pédagogie rime avec humour, une BD pour apprendre sans se prendre la tête !

    Du grand débutant au futur pro.
    Attention : La version ePub de ce livre numérique est en fixed-layout. Pour des conditions de lecture optimales, veillez à ce que votre tablette ou ordinateur supporte ce type de format.

  • Votre existence manque cruellement de poésie. Ce n'est plus tenable, il est urgent de vous ressaisir. Pour cela, suivez le guide.

  • Un verger extraordinaire où les arbres sont des phrases et les fruits, des mots, avec des dessins-dominos pour jouer. Un recueil de poèmes sur les thèmes de la nature et du langage.

  • Pour celles et ceux qui...
    ... étaient amoureux de leur prof de lycée et ne l'ont pas épousé(e),
    ... aiment les chats, les cougars, les comtesses, les 403, l'humour (juif ou pas), les lettres, Isabelle et les coffres-forts,
    ... mais se méfient de Léonid, des 402, des poules, des parapsychologues, du shit, des revolvers, des poupées russes et de l'humour (juif ou pas),
    voici un petit univers où...
    ... tout ne se passe pas exactement comme on voudrait,
    ... on se demande parfois s'il y a une vie après la mort,
    ... sans jamais oublier qu'il y a une mort après la vie.

  • Elle est petite, brune, espiègle.
    Elle raconte et explore, l'oeil pétillant, les dessous du plaisir féminin.
    Un zeste d'imagination, une pincée de détermination, un peu d'esprit d'aventure : le bonheur vous attend !

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Grand DÉSORDRE dans le royaume du roi Louis le Patapouf. En effet, en plus de chercher désespérément un mari à sa fille, la princesse Désirée Parpersonne de la Pabelle, le roi est confronté aux vols répétés d'un MYSTÉRIEUX petit dragon.
    Est-ce que les valeureux chevaliers Iboud le Hardi, Tipet le Vaillant, et Doidanlenez le Dégueu sauront ramener la paix dans le royaume ? Découvre-le en lisant ce captivant... Mini Toon !

  • Envers et contre tout : chronique illustrée de ma vie au Goulag Nouv.

    Alors qu'elle est à peine âgée de trente ans, Euphrosinia Kersnovskaïa voit l'URSS imposer le joug soviétique à la Bessarabie, où sa famille s'est installée après la révolution. Victime de la collectivisation, Euphrosinia perd tout. Très vite, elle est envoyée sur un chantier d'abattage de bois en Sibérie. Elle s'évade, erre des mois seule dans la taïga, puis finit par être arrêtée et condamnée à des années de camp - pour finalement travailler dans des mines de charbon. Une fois libre, elle produit cette oeuvre inouïe : un récit où le témoignage écrit cohabite avec des dessins réalisés sur des cahiers d'écolier - en illustrant elle-même son histoire, elle restitue dans les moindres détails les scènes dont elle a été témoin et auxquelles elle a participé.
    Sa destinée s'apparente à celle des plus grandes héroïnes de roman. On se demande avec stupéfaction comment autant d'épreuves et de malheurs peuvent tenir en une seule vie : Euphrosinia affronte les obstacles de sa vie d'un coeur pur et candide, faisant toujours passer les autres avant elle-même. Le dessin, qui aurait pu n'être pour elle qu'un simple passe-temps, devient entre ses mains la lance de Don Quichotte qui lui sert à pourfendre inlassablement le mal.
    Écrit à l'insu des autorités, Envers et contre tout est le récit d'un destin hors du commun. Un témoignage fort et inspirant, l'odyssée d'une irréductible qui constitue une source de joie profonde, un antidote aux compromissions et à la peur, au mensonge et à l'oubli.

  • Ce recueil surprendra peut-être plus d'un lecteur. Pourquoi? Parce que les sujets singuliers qui se présentent à tour de rôle dans les poèmes-portraits nous livrent leurs Confessions sans pénitence. Le Mal, qui sévit dans nos sociétés comme une tare endémique, nous est révélé sous plusieurs facettes et de manière parfois déconcertante. Mais comme l'auteur Franz Kafka l'affirmait: «On ne devrait lire que les livres qui nous piquent et nous mordent. Si le livre que nous lisons ne nous réveille pas d'un coup de poing sur le crâne, à quoi bon le lire ? »

  • Nous allons nous quitter sans mots grandiloquents/Sans scène laborieuse ou gestes véhéments/Très simplement, vois-tu, notre intrigue s'achève/Et le flot languissant abandonne la grève.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Ma sixième année s'annonce loin d'être reposante ! Je dois TOUT faire pour aider les gens que j'aime. Je vais :

    - consoler le beau Félix ;
    - découper des coupons-rabais pour ma mère ;
    - travailler à la biscuiterie de mon papa ;
    - chercher des indices pour trouver le père d'Adèle, ma meilleure amie ;
    - apporter un soupçon de magie à leur vie !

    Oh là là ! Ventes-débarras, limonade et biscuits pour chien je sens que je n'aurai pas le temps de m'arrêter !

    Mais moi, Rosalie, qui suis-je, au fond? Qu'est-ce qui me fait plaisir, à moi? Découvrons-le ensemble !

    Rosalie, une jeune fille aimée de tous, vous chavirera le coeur par sa générosité.

  • Les mots se croquent, se dégustent, se mangent en desserts ou en plats salés succulents.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le numéro du printemps de Cap-aux-Diamants est un hommage à l'illustrateur Francis Back, décédé l'automne dernier, dont les thèmes fétiches étaient l'histoire de l'Amérique et de ses peuples français, autochtones et métis. En introduction du numéro, Yves Beauregard, historien et directeur de la revue, souligne à juste titre la précieuse collaboration et l'amitié qui l'unissait à Francis Back, auteur de plusieurs articles et illustrateur de plus d'une couverture de Cap-aux-Diamants. D'ailleurs, c'est son illustration Les Montréalistes qui orne la une de ce numéro dans lequel vous pourrez lire sur sa carrière sous la plume d'Éric Major, et sur son apport à l'histoire militaire sous celle de René Chartrand et Luce Vermette. D'autres textes traitent de façon plus large du travail de caricaturistes et d'illustrateurs ayant précédé Back. Il est entre autres question de la place de la femme dans la bande dessinée et des dessins d'Albéric Bourgeois durant la Deuxième Guerre mondiale.

  • Rien ne va plus pour Olivia Dubois. Elle est encore punie pour un mauvais coup qu'elle n'a pas fait! Un trio de pirates arrivés directement du passé ont perdu la trace de leur trésor et ont creusé, creusé, sans s'arrêter... ce qui a créé un immense cratère dans la baignoire d'Olivia! Afin d'aider ces drôles de personnages, la jeune fille décidera de les accompagner dans le passé et vivra une aventure qu'elle n'aurait pu imaginer...

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty