• « La créature reparut brusquement en fonçant droit sur nous. Nous comprîmes soudain que, de poursuiveurs, nous étions devenus les poursuivis et un mouvement de panique s'empara des matelots. »

    Une immense créature aquatique s'attaquant à des bateaux sème la panique dans le monde entier.
    En 1866, Pierre Aronnax, spécialiste du monde sous-marin, se joint à l'expédition qui part à sa chasse. Mais au moment où la confrontation a lieu, le professeur comprend qu'il ne s'agit pas d'un mammifère marin : il a sous les yeux un fabuleux sous-marin d'acier...

  • Le professeur Lindenbrock a fait une incroyable découverte: selon un parchemin vieux de plusieus siècles, le cratère d'un volcan permet d'accéder au centre de la terre! Aussitôt, le bouillonnant savant entraîne son neuveu Axel dans une périlleuse équipée. Ils s'enfoncent dans les profondeurs souterraines, découvrant un monde mystérieux et fascinant...

  • Asseoir la connaissance sur des fondements solides et trouver le moyen d'agir au mieux : tels sont les buts avoués de Descartes lorsqu'il publie, en 1637, le Discours de la méthode. Le lecteur y trouvera, entre autres, une méthode pour bien conduire sa raison, un échantillon de morale, ainsi qu'une introduction à la métaphysique. C'est au cours de ce cheminement intellectuel, et alors qu'il met en doute toutes ses certitudes, que Descartes accède à une première vérité : je pense, donc je suis - vérité célébrissime qui a fait du Discours l'un des ouvrages de philosophie les plus connus au monde.

    En GF PHILO', le texte de l'uvre est donné à lire, dans son intégralité, sur la page de droite. En regard, des extraits tirés d'autres oeuvres viennent l'éclairer, le questionner, le prolonger.

  • « Tout L'Assommoir peut se résumer dans cette phrase Fermez les cabarets, ouvrez les écoles », écrivait Zola en 1877.
    Afin d'atteindre son idéal - travailler, manger à sa faim et avoir toujours un endroit où dormir -, Gervaise, honnête blanchisseuse installée dans le quartier de la Goutte-d'Or, livre bataille à l'alambic du café voisin.
    Triomphera-t-elle de la « machine à soûler » les travailleurs ?
    Accusé de « bas-fondmanie » par les antinaturalistes, attaqué aussi par les républicains, qui lui reprochèrent d'avoir représenté le peuple sous des dehors hideux, Zola a voulu, dans le septième roman des Rougon-Macquart, « peindre la déchéance fatale d'une famille ouvrière, dans le milieu empesté de nos faubourgs ».
    Roman sur les ouvriers parisiens du Second Empire, L'Assommoir a la langue et l'odeur de la misère.

  • La bête humaine

    Emile Zola

    Des Batignolles à Auteuil, un mécanicien de locomotive erre, le couteau en main, hanté par une idée fixe : tuer une femme... Dans le train qui mène au Havre, un couple poignarde sauvagement un notable du régime impérial, avant de le jeter sur la voie. À la Croix-de-Maufras, lieu-dit reculé, un garde-barrière empoisonne son épouse, dans l'espoir de s'emparer de son magot.
    La Bête humaine n'est pas seulement le grand roman ferroviaire du maître du naturalisme : c'est aussi son grand roman du crime - un Dahlia noir signé Zola, où chaque personnage semble être tour à tour le traqueur et la proie. En 1888, au moment d'entamer ce qui allait devenir l'un des volumes les plus célèbres du cycle des Rougon-Macquart, Zola écrit : «Je voudrais quelque chose d'hallucinant, d'effroyable [...], qui reste à jamais dans la mémoire, qui donne un cauchemar à toute la France.»

    Dossier :
    1. Généalogie d'un criminel
    2. La symbolique du chemin de fer
    3. La réception du roman au XIXe siècle
    4. La Bête humaine et la pulsion de mort.

  • « Qu'est-ce qu'un paradis qu'on achète au prix de son salut éternel ? »

    Dans Les Paradis artificiels (1860), qui se composent de deux volets, Le Poème du haschisch et Un mangeur d'opium, Baudelaire philosophe sur les effets du haschisch et traduit, en les éclairant d'une lueur tragique, les Confessions d'un mangeur d'opium anglais de Thomas De Quincey, publiées quarante ans plus tôt. Comme dans son oeuvre poétique, l'auteur des Fleurs du Mal y explore le « goût de l'infini » qui pousse constamment l'homme à la recherche de l'idéal. Objet hybride, qui tient à la fois de la traduction, de l'essai, du conte et du poème, Les Paradis artificiels sont une méditation sur la volonté et l'imagination, sur les sombres tentations qui déchirent l'âme humaine, et par-dessus tout sur la puissance rédemptrice de l'art.

    Dossier
    1. L'opium et le haschisch dans la littérature romantique
    2. Les Paradis artificiels et leurs lecteurs.

  • Édition de Michel Delon

    Ce dialogue, qui est presque un roman, Diderot l'écrit au sommet de son art, à près de soixante ans, et le revoit encore dix ans plus tard. Il met aux prises deux personnages seulement, "Moi", et le Neveu. Ce personnage se dédouble sans cesse : qu'est-ce qu'un homme qui prétend ne pas avoir de conscience, ne pas avoir d'unité, mais qui a en même temps une sensibilité esthétique, celle d'un musicien averti ? Diderot mêle la grosse plaisanterie, les motifs et les sujets les plus divers, la lutte contre les adversaires des philosophes, dans cette mise en scène d'une conversation sans fin. Le Neveu pose des questions importantes, et soudain, pour notre amusement, l'argumentation déraille. "Moi" est fasciné par ce bouffon sublime. Ainsi va cet enchaînement de numéros, de pantomimes, cette fausse pièce, ce faux roman, où l'auteur a mis, sous une allure burlesque, toute sa vie, tout son coeur et tout son esprit.

  • Comment reconnaître les différentes parties d'une fleur ? Qu'est-ce qu'une Scrofulaire ? À quelle famille de plantes appartient la Ciguë? Comment réaliser un herbier dans les règles de l'art ? Dans ces huit lettres à l'érudition teintée de poésie, Rousseau nous invite à examiner la nature et se fait le "décodeur amusé" d'un monde végétal foisonnant et mystérieux.
    "Il n'y a rien de compliqué ni de difficile à suivre dans ce que j'ai à vous proposer. Il ne s'agit que d'avoir la patience de commencer par le commencement."

  • "Ettore Majorana m'est "tombé dessus" lorsque je commençais mes études de physique. À lui seul, il incarne la contradiction la plus radicale qui fût jamais apportée à tout ce qui est ordinairement considéré comme ordinaire chez les physiciens. Il est une singularité pure, qui a surgi dans l'Italie des années vingt, au moment où la physique venait d'accomplir sa révolution quantique et de découvrir l'atome.
    Né en 1906, Majorana fut un théoricien fulgurant. Ses travaux sur l'atome et l'interaction nucléaire ont fait date. En 1937, il publia même un article prophétique dans lequel il envisage l'existence de particules d'un genre nouveau, qui pourraient résoudre la grande énigme de la matière noire.
    Ce jeune homme maigre, aux yeux sombres et incandescents, était considéré comme un génie de la trempe de Galilée. Mais de tels dons ont leur contrepoids : Majorana ne savait pas vivre parmi les hommes, et c'est la pente pessimiste et tourmentée de son âme qui finit par l'emporter. À l'âge de trente et un ans, il décida de disparaître et le fit savoir. Une nuit de mars 1938, il embarqua sur un navire qui effectuait la liaison Naples-Palerme et se volatilisa."
    Étienne Klein est parti sur les traces de Majorana, à Catane, Rome, Naples et Palerme. Il a rencontré des membres de sa famille, fouillé les archives, analysé les travaux scientifiques, avec le secret espoir que ce personnage romanesque cesserait enfin de se dérober.
    Physicien, docteur en philosophie de sciences, Étienne Klein dirige le Laboratoire de recherches sur les sciences de la matière du CEA. Il est notamment l'auteur des Tactiques de Chronos et de Discours sur l'origine de l'Univers.

  • Le rêve de d'Alembert

    Denis Diderot

    "Je crois vous avoir dit que j'avais fait un dialogue entre d'Alembert et moi. En le relisant, il m'a pris en fantaisie d'en faire un second, et il a été fait. Les interlocuteurs sont d'Alembert qui rêve, Bordeu et l'amie de d'Alembert, mademoiselle de Lespinasse. Il est intitulé Le Rêve de d'Alembert. Il n'est pas possible d'être plus profond et plus fou. J'y ai ajouté après coup cinq ou six pages capables de faire dresser les cheveux à mon amoureuse, aussi ne les verra-t-elle jamais ; mais ce qui va bien vous surprendre, c'est qu'il n'y a pas un seul mot de religion, et pas un seul mot déshonnête ; après cela, je vous défie de deviner ce que ce peut être."
    Ainsi Diderot annonce-t-il, dans une lettre à Sophie Volland, l'un des textes philosophiques les plus étonnants du XVIIIe siècle. Une philosophie matérialiste est-elle possible ? La sensibilité de la matière est-elle pensable ? Suffit-elle pour expliquer la vie, la pensée et l'unité du sujet ? De la médecine à la morale, l'excursion métaphysique rencontre sur son chemin un clavecin sensible, un essaim d'abeilles, une araignée et des chèvre-pieds...

  • Dans le monde selon Étienne Klein, ses chroniques matinales de France Culture, le physicien aborde des sujets bien évidemment liés à son domaine de prédilection, mais toujours de façon décalée, drôle, iconoclaste : Qu'est-ce que le vide ? Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? Que signifie inverser une courbe ? Peut-on avoir un mari quantique ? Quelles sont les grandes leçons du petit boson ? D'où vient que le temps passe ? Qu'est-ce que le sens de la mesure ? Les physiciens sont-ils vraiment dépourvus de sens pratique ? Quel lien y a-t-il entre la physique quantique et les anagrammes ?
    Réunis pour la première fois en volume, les chroniques d'Etienne Klein s'attachent à des sujets universels ou d'actualité. Il fait preuve d`une capacité incroyable à déconstruire, à traquer les abus de langage, les lieux communs et les écueils du bon sens.
    Ce physicien ne prend pas grand-chose pour argent comptant et la première équation à laquelle il croit est celle de l'humour.

  • Flatland

    Edwin Abbott Abbott

    • Bookelis
    • 22 Octobre 2018

    En haut, en bas... Voilà deux expressions qui n'ont pas cours à Flatland. A les employer, on risque de perdre la tête, au propre comme au figuré. Car si les habitants de cet univers qui ne connaît que DEUX DIMENSIONS n'ont pas à craindre que le ciel leur tombe sur la tête, ils détestent les illuminés et les faux prophètes qui prêchent l'évangile de la TROISIÈME dimension. Pourtant, le narrateur de cette étrange aventure, un très raisonnable Carré, est certain d'avoir été visité par une Sphère, chose impossible pour ses concitoyens qui ne peuvent y voir qu'un Cercle... Mais ne riez pas de leur aveuglement. Comment réagissez-vous quand on vous parle de la Quatrième dimension ?

  • Il existe une région du monde où les femmes ont toujours joué un rôle majeur : l'Amazonie. Ce sont elles en effet qui ont fait resurgir le glorieux passé de ce territoire vaste de sept millions de kilomètres carrés, révélant les connaissances en ingénierie et le savoir scientifique exceptionnel des tribus de la forêt.  L'auteur, archéologue lui-même et grand spécialiste de l'Amazonie, offre une galerie de portraits de ces pionnières. Nourri de leurs toutes dernières recherches, l'ouvrage aborde une diversité de thèmes, de l'art rupestre à l'architecture amérindienne, en passant par les géoglyphes d'Amazonie occidentale, le traitement des défunts et la pêche précolombienne.  Grâce à la plume alerte de Stéphen Rostain (auteur d'Amazonie. Les 12 travaux des civilisations précolombiennes, 2017), Amazonie, l'archéologie au féminin  met en valeur de nombreuses facettes méconnues de l'Amazonie et de celles qui les ont révélées.  

  • "Poe est l'écrivain des nerfs. Chez lui, toute entrée en matière est attirante sans violence, comme un tourbillon. Sa solennité surprend et tient l'esprit en éveil. On sent tout d'abord qu'il s'agit de quelque chose de grave. Et lentement, peu à peu, se déroule une histoire dont tout l'intérêt repose sur une imperceptible déviation de l'intellect, sur une hypothèse audacieuse, sur un dosage imprudent de la Nature dans l'amalgame des facultés. Le lecteur, lié par le vertige, est contraint de suivre l'auteur dans ses entraînantes déductions. Aucun homme n'a raconté avec plus de magie l'absurde s'installant dans l'intelligence et la gouvernant avec une épouvantable logique."
    Charles Baudelaire.

  • Toute science, admet-on, commence par détacher un objet en le rendant indépendant des sujets et des situations.
    Mais cette conception étroite de la connaissance scientifique laisse subsister des zones d'ombre. La conscience n'est pas un objet. Elle est ce sans quoi rien ne pourrait être pris pour objet. La conscience n'est pas détachable des sujets, car elle s'identifie à ce qui est vécu par un sujet. De façon analogue, en physique quantique, un phénomène n'est pas dissociable de son contexte expérimental, car il s'identifie à ce qui se manifeste à grande échelle au laboratoire.
    Que faire pour ne pas laisser ces cas extrêmes de côté? Généraliser la méthode scientifique. Ne plus la borner à définir et à caractériser des objets, mais l'étendre à la coordination directe des expériences. Telle est la révolution de pensée qu'il faut accomplir pour résoudre, ou plutôt dissoudre, deux questions-limites de la science : le problème de l'origine de la conscience et le paradoxe du chat de Schrdinger en physique quantique.

  • En 1835, depuis l'assassinat de César Christiani par un membre des Ortofieri, les deux familles corses se vouent une haine impérissable. Cent ans plus tard, le petit-fils de César, Charles, fait une incroyable découverte: la «luminite», un objet des plus rares capable de révéler le passé. L'enquête doit être réouverte à la lumière de l'ancien temps.

    Avec une intrigue des plus palpitantes, «Le Maître de la Lumière» est un roman de meurtre et de voyage temporel.



    Maurice Renard (1875-1939) est un écrivain français. Il connaît une enfance solitaire, et passe une grande partie de son temps plongé dans les livres. Il est diplômé en lettres et philosophie; suite à quoi il abandonne de nouvelles études de droit pour se consacrer finalement à la littérature. Il publie dans un premier temps un hommage à Victor Hugo, puis un recueil de contes «Fantômes et fantoches», en 1905. Ce n'est qu'en 1908 qu'il publie son premier roman «Le Docteur Lerne, sous-dieu», suivi par «Le Voyage immobile» en 1909, puis par «Le Péril bleu» en 1912, «Les Mains d'Orlac», en 1920. - chacun d'eux auront une influence science-fiction/fantastique. En 1922, en tant que secrétaire général de la Société des Gens de Lettres, il met à disposition 10 000 francs pour primer des romans merveilleux-scientifique. Il est aussi connu pour ses romans policiers «Le Mystère du masque» qu'il publie avec de nombreuses nouvelles, sous forme de feuilletons.

  • Une Ville Flottante Nouv.

    Immense paquebot de luxe à vapeur, le Great Eastern s'apprête à embarquer des milliers de passagers de tous les horizons. À son bord, le capitaine Fabian Mac Elwin entend voyager de Liverpool à New York afin de retrouver sa fiancée mariée contre son gré à un rival. Mais bientôt les rumeurs vont bon train: des cabines aux cales, d'inquiétantes disparitions plongent le paquebot dans la terreur. Un mécanicien soudé dans la boite à vapeur, un homme mort noyé, des passagers soupçonnés de meurtres... Le Great Eastern est aussi riche en dangers que New York ou Paris.

    Roman d'anticipation et d'aventures, «Une Ville flottante» fait le récit d'une traversée transatlantique sans pareille. Inspiré du premier paquebot géant lancée en 1858 et par sa traversée en 1867 à son bord, Jules Verne analyse la micro-société des passagers et fait écho, avant l'heure, au géant Titanic.



    Jules Verne (1828-1905) est l'auteur de près de quatre-vingts romans, et un incroyable précurseur de la science-fiction. Dès son plus jeune âge, il rêve d'aventures, et tente de partir en bateau pour les Indes. Son père l'ayant retenu, il se rend à Paris et fait des études de droit. Là bas, il fréquente à la fois les milieux littéraires (il rencontre Dumas) et scientifiques (il rencontre les trois frères Aragos). Sa première pièce «Les Pailles Rompues», en 1850, le pousse à se consacrer à la littérature. Il voyage en Ecosse puis en Scandinavie, et il publie «Cinq Semaines en Ballon», en 1863, chez son ami éditeur Hetzel. C'est un succès considérable qu'il cristallise avec «Le Tour du Monde en 80 jours», et des romans oscillant entre aventure et anticipation: «Vingt Mille Lieues Sous les Mers», 1869, «De la Terre à la Lune», 1865.

  • «La maladie maudite»... En 1844, ce mal que tous craignent et voient comme une punition divine sévit depuis des décennies au Nouveau-Brunswick. À une époque où la médecine est sujette aux superstitions et aux croyances religieuses, on choisit d'isoler les malades dans une léproserie de fortune sur la petite île de Sheldrake.

    Parmi eux se trouve Isabelle, une adolescente de bonne famille qu'on soupçonne, à tort, d'avoir développé les symptômes du terrible fléau. En plus de la faim, du froid et des conditions de vie épouvantables, Isa devra livrer un combat quotidien contre la terreur et l'injustice. C'est sans compter les conséquences dramatiques qu'aura ce diagnostic erroné sur tous les membres de sa famille.

    Premier de deux tomes, Isa: l'Île des exclus nous plonge au coeur d'une histoire bouleversante de courage et d'espoir, qui lève le voile sur une page à la fois troublante et fascinante de notre passé.


  • Toute la psychologie en un volume !



    Psychologies : histoire et courants



    Psychanalyse
    Jean-Pierre Chartier (École des Psychologues Praticiens - Psycho Prat)



    Psychologie clinique
    Sophie Bart


  • Système libre de téléphonie sur IP le plus utilisé au monde, Asterisk séduit tous ceux qui cherchent l'assurance d'une téléphonie sans péril et à moindre coût, au sein d'entreprises de toutes tailles !

    Au fil d'une étude de cas d'entrepri


  • "Le chat est solitaire par nature et n'a pas besoin de compagnie." "Le chat ne se dresse pas, il n'en fait qu'à sa tête." Souvent présenté comme indépendant et détaché, le chat peut en réalité nouer des relations très étroites avec ses maîtres. Ce


  • Parler d'économie d'énergie aujourd'hui sans vous parler de la labellisation serait totalement obsolète. C'est pourquoi vous trouverez dans cet ouvrage des conseils indispensables : pour implanter, concevoir et réaliser votre maison ; ch


  • La gestion des émotions est l'une des clés essentielles de la réussite des traders professionnels. En 13 leçons très pragmatiques, Thami Kabbaj donne tout ce qu'il faut savoir de l'analyse comportementale, et permet ainsi d'accéder à une meilleure


  • Les éoliennes gagnent peu à peu notre habitat, pour permettre au consommateur d'économiser davantage son énergie. Mais comment les choisir ? Pour quels besoins ? Est-il possible de les faire soi-même ? Comment les raccorder au résea

empty