• Alexandra David-Néel est considérée comme la plus grande exploratrice du XXe siècle. Après une adolescente fugueuse, elle déploya ses multiples talents de cantatrice, journaliste, féministe, orientaliste, franc-maçonne, écrivain, tout en choisissant le bouddhisme comme chemin spirituel, voie tout à fait inhabituelle à l'époque. Animée par une soif insatiable de voyages et de liberté, elle sillonna l'Europe et l'Afrique du Nord, puis la plupart des pays d'Asie. Elle y accomplit l'exploit qui la rendit célèbre : en 1924, après 2000 kilomètres de marche dans des conditions extrêmes, elle est la première Occidentale à entrer dans la capitale du Tibet, alors interdite aux étrangers. Complétée par des documents et des cartes inédits, cette biographie permet de comprendre la personnalité d'une femme exceptionnelle.

  • Pour la première fois réunis en un seul volume, Peuples chasseurs de
    l'Arctique et Nahanni sont les deux grands récits des aventures canadiennes de Roger Frison-Roche.
    En 1966, l'écrivain décide d'aller à la rencontre des Indiens du Grand Lac des esclaves aux côtés de son complice, le photographe Pierre Tairraz. Les voilà donc partis pour quelque deux mille kilomètres en traîneau dans les déserts glacés du Grand Nord. Trois mois durant, ils supportent des températures entre -30°C et -40°C et découvrent une vie de chasseurs aux antipodes de la leur.
    Profondément marqués par ce premier voyage, les deux hommes éprouvent, trois ans plus tard, l'irrépressible besoin de revenir sur leurs pas et envisagent cette fois de remonter en canot le cours de la redoutable Nahanni. Ce récit d'aventures mythique, écrit au retour de l'expédition, suscite toujours autant le frisson et nous fait découvrir les horizons d'une terre mystérieuse et hostile, dont les noms évocateurs - la porte des Enfers, la chaîne des Funérailles... - rappellent sans cesse l'omniprésence du danger.

  • Voici à peine un siècle, on trouvait encore indécent de voir une femme en tenue de ski. En 1974, une expédition féminine atteint pour la première fois un sommet de plus de 8 000 mètres. Trente-cinq ans plus tard, parmi les vingt-deux alpinistes parvenus au sommet des quatorze plus de 8 000, se trouvent deux femmes. Comme dans de nombreux domaines, le XXe siècle a donc été déterminant pour ouvrir au deuxième sexe les portes de l'alpinisme. Quelles ont été les pionnières en la matière ? Et à quel prix ? Reinhold Messner brosse le portrait de ces femmes d'exception : Hettie Dyhrenfurth, qui conserva longtemps le record d'altitude pour une femme, Junko Tabei, surnommée « Madame Everest », ou, plus récemment, l'Espagnole Edurne Pasaban, l'Italienne Nives Meroi, l'Allemande Gerlinde Kaltenbrunner, sans oublier bien sûr la Française Catherine Destivelle...

  • Dès la découverte de l'Amazonie, une malédiction semble frapper ceux qui s'y aventurent. Francisco de Orellana meurt lors de l'expédition qu'il monte pour donner à Charles Quint ce territoire inconnu, peuplé d'étranges tribus, dont celle des Amazones qui n'existent que dans l'esprit enfiévré de son scribe... Le second, Lope de Aguirre, habité par une sourde haine contre la Couronne espagnole, sera exécuté pour avoir proclamé l'indépendance du Pérou alors qu'il dérivait sur l'Amazone. Enfin, Walter Raleigh, pirate anglais, fondateur du mythe de l'Eldorado, aura la tête tranchée pour l'avoir " inventé "... Les explorations récentes furent tout aussi dramatiques : celle de Percy Fawcett, explorateur anglais, disparu en 1925, " précurseur " indirect d'Indiana Jones, ou du Français Raymond Maufrais, qui périt en 1950 lors d'une traversée en solitaire dans l'Enfer vert... Si le nom de ces aventuriers est aujourd'hui oublié, leurs aventures ont marqué l'apogée d'un mythe qui a alimenté la littérature populaire : celui de la forêt vierge dévorant ceux qui osent la violer...

  • En 269 avant Jésus-Christ, les Romains ne craignent pas de s'embarquer sur des bateaux, qu'ils ne savent ni commander, ni manoeuvrer, pour attaquer la puissance maritime des Carthaginois. Devenus les maîtres de la Méditerranée, ils la débarrassèrent des pirates et y fondent même leur Empire, quand Octave met en fuite les navires d'Antoine et de Cléopâtre.
    Ils savent installer des chantiers navals, rénover les ports, entretenir une flotte militaire, favoriser l'essor de la pêche et des compagnies de navigation, développer jusqu'en Inde, en Chine et en Atlantique leurs grandes lignes maritimes.
    Pourtant terriens dans l'âme, ils cuisinent avec raffinement les poissons de mer, consommèrent les huîtres avec passion, raffolent des perles et de la pourpre nées des coquillages ils découvrent les plaisirs de la plaisance, les charmes de la plage et les bienfaits d'une certaine thalassothérapie.
    Les plus riches se font construire de magnifiques résidences en bord de mer, les plus savants réfléchissent aux questions que soulèvent les marées de l'Atlantique les poètes, les philosophes et les orateurs reprennent les thèmes du pirate, du pilote, de la tempête ou du voyage en mer.

  • 1946. Roger Frison-Roche est à Tanger en qualité de journaliste. Pendant quinze ans, ses pas de reporter le mèneront à travers toute l'Afrique du Nord, de Tadjemout, petit village fortifié aux confins de l'immensité saharienne, à l'oasis d'Agadem au Niger ou à Bizerte en Tunisie. Les reportages qu'il rédige durant cette période, principalement pour l'Echo d'Alger constituent l'essence de cet ouvrage inédit. Loin de s'en tenir à un prosaïque exposé de ses voyages, Frison fait de chacun d'eux une croisade littéraire au service de son appétit d'aventure. Course effrénée à l'or noir en Algérie, récit épique consacré à la mystérieuse princesse Tidjania... Reportages africains dresse un panorama de l'Afrique du Nord qui constitue à la fois un témoignage journalistique unique et un appel au rêve. Ces articles, dont certains ont inspiré les plus grands romans de l'écrivain, comme La Piste oubliée et Djebel Amour, provoquent l'irrésistible envie de bivouaquer sous la lune...

  • Le désert libyque, le plus aride de tous les déserts, situé de part et d'autre de la frontière égypto-libyenne, est aussi le plus mystérieux. Ses secrets, enfouis sous les sables, captivent les scientifiques dès la fin du XIXe siècle.
    L'origine inconnue de fragments de verre, dispersés dans la Grande Mer de sable, la recherche de l'oasis perdue, la découverte de vastes dépôts de jarres sont autant d'énigmes qui poussent Théodore Monod à arpenter cette partie orientale du Sahara.
    Cet ouvrage, placé sous sa direction, décrit le paysage, la faune, la flore, le peuplement préhistorique et l'histoire de l'exploration de ce lieu magique.

  • Les deux romans de Frison-Roche réunis dans ce volume nous mènent au nord de la Scandinavie, au-delà du cercle polaire, parmi les hommes du renne.
    Deux récits d'aventure haletants aux images saisissantes.
    Le Rapt raconte le combat de Kristina, jeune Saami, d'un peuple aux traditions millénaires menacé par le monde moderne.
    La Dernière Migration se déroule pendant la transhumance hivernale. Depuis qu'un territoire limité a été attribué aux Lapons, leur liberté est en danger. Les tribus vont se réunir et s'affronter dans cette odyssée arctique, qui pourrait bien être la dernière.

  • Vaisseaux fantômes et naufrages incroyables, ivresse des profondeurs, hallucinations maritimes, vagues géantes ou calmes maudits, plongées initiatiques, rêves amphibiens... Au fil d'une trentaine d'histoires extraordinaires et inédites, navigateurs, passagers, naufragés, plongeurs ou surfers racontent, chacun à leur façon, ce moment où, face à la mer, leur raison a vacillé. Certains ont connu la peur, un instant de déraison, d'autres des extases ineffables. Au-delà des témoignages, Coups de folie en mer est une réflexion sur les nouvelles mythologies marines.

  • Changer de vie ! À 25 ans, Virgile Charlot, jeune diplômé d'une école de commerce, a dit non. Non aux vrombissements lumineux de la société post moderne, non à une vie bâtie à crédit, avec voiture et appartement dignes des photos de magazines. En 2010, il décide de couper les ponts et de vivre ses rêves nomades. Son défi ? Traverser l'Afrique du nord au sud, en solitaire et à vélo, soit plus de 22 000 kilomètres sur des pistes défoncées, entre déserts et forêts tropicales. Cette aventure de calibre olympique nous entraîne dans la quête vertigineuse d'un retour aux sources, loin des écrans plasma, du carbon free, de la 3G et d'Internet. Pour Virgile, le salut passe par l'exil, la course au vent, les repas de larves, de singe et de porc-épic. On le retrouve sous la neige en Espagne, accueilli en plein désert par des militaires mauritaniens, englué dans la boue de la forêt tropicale congolaise, piégé par les sables au Tchad...
    Son récit rabote notre vernis d'homo-cyber du XXIe siècle et résonne comme l'appel à une liberté perdue sous le poids de l'enracinement et de la raison.

  • Les îles fascinent ; on les dit paradisiaques. Mais au-delà des clichés, une autre réalité transparaît, souvent terrible, effarante. Après ce livre, vous ne verrez plus les îles de la même façon ! Tour à tour prison ou utopie, l'île agit telle une loupe qui déforme les émotions. Dans ce huis-clos infernal, les passions s'exacerbent, parfois jusqu'aux pires furies criminelles. Chacune de ces histoires vraies fait apparaître des facettes de l'âme humaine au révélateur des îles. Un mélange explosif où se croisent pirates et aventuriers, négriers et utopistes, naufragés et déserteurs, sur les plus petites scènes du monde. Exécutions, complots, trahisons, viols, anthropophagie, supplices, domination, folie, deviennent alors le lot quotidien.

  • Considéré dans ce texte: L'air qui soigne de la mer Noire. L'appel des vieilles montres. Les enfants blonds et les vestiges soviétiques. Le naufrage ou le retour.

  • Considéré dans ce texte, qui a remporté la première place dans le cadre de notre concours de récits de voyage 2021: Le 30 mai et la fête des Mères. Les barrages routiers, le pickup blanc de Carlos et les constructions coloniales de Diría. Les eaux salvatrices de Longo Mai et les esprits de la forêt.

  • Au milieu des années 1970, un jeune Québécois entend l'appel de la route, auquel il obéit sans réserve, de l'Europe des origines à l'Inde mythique et au Népal. Entre ces deux régions du globe, entre ces deux pôles, il y aura la solitude à expérimenter, quantité de mets exotiques à apprivoiser, bien des langues à déchiffrer et des garde-frontières à affronter, de nombreuses guerres religieuses et révoltes politiques à traverser. Mais aussi d'innombrables rencontres et autant de séparations, des compagnons et compagnes de voyage avec qui partager une heure d'angoisse à la frontière ou tout un jour d'émerveillement devant la beauté somptueuse d'une montagne ou d'un temple. Le jeune voyageur est une véritable éponge. Rien ne lui échappe, et il fait de chaque minute de son périple une occasion d'apprendre et de s'enrichir de la culture de l'autre.

  • Terre d'Espagne

    Rene Bazin

    Terre d'Espagne est un récit de voyage de René Bazin publié en 1895.
    Résumé
    | L'auteur arrive à St Sébastien en 1894. Puis il va par le train à Bilbao où le socialisme monte chez les ouvriers. Il va ensuite à Santander par la mer. Puis à Burgos avec un paysage magnifique. Il va ensuite à Valladolid. Puis à Salamanque, ville rose. Il va ensuite à Avila. Puis Madrid. Il va à l'Esorial, demeure de Philippe II. Puis à Tolède. Il va ensuite à Lisbonne, où coule le Tage. Puis à Cordoue (Espagne) avec sa super mosquée. Il va ensuite à Grenade avec son musée de l'Alhambra. Puis à Gibraltar avec sa montagne fortifiée. Il va ensuite à Tanger (Maroc). Puis il revient en Espagne à Cadix. Il va ensuite à Séville avec sa manufacture de tabac. Puis il revient à Madrid.|
    |Source Wikipédia|

  • Ce livre est une promenade littéraire pour rendre hommage à Conrad.
    De belles biographies existent, mais il manquait une lucarne, celle qui ouvre sur son inquiétude, ses affres puisées ou détruites dans le mouvement de ses escapades maritimes. Une somme de tourments qui ont mené Conrad des ports plus ou moins bien fréquentés, des rixes de ponts et des tempêtes jusqu'à l'écritoire, ce lieu où guettent à la fois la rédemption et le naufrage. Trois horizons hantent ses livres : le secret de l'écriture, la faute et la foi en l'homme. Davantage qu'un écrivain de l'exotisme, il fut d'abord peintre de la condition humaine et aventurier du dedans.
    Né en 1857, Conrad, d'origine polonaise, orphelin à onze ans, mousse marseillais à dix-sept, capitaine à trente, va devenir l'un des plus grands auteurs anglais du XXe siècle. Son oeuvre, qui ne saurait être réduite au roman de mer, est immense, profonde et teintée de mystère.

  • L'aviation dite "légère" pèse son poids dans l'Histoire. C'est elle qui a inventé l'avion !
    Elle peut donner d'elle une image d'insouciance, mais elle n'a de légère que les rêveries qu'elle suscite chez les hommes tenaillés depuis Icare par une seule et irrésistible envie : voler !
    À l'heure où le pilotage des appareils de transport s'apparente à cette routine si redoutée par Saint-Exupéry et se résume pratiquement à la gestion d'ordinateurs, les pilotes des plus gros avions du monde restent fidèles aux fondements de leur vocation : ils ne cachent pas leur plaisir à revenir aux sources de l'émotion du vol, aux commandes d'un «petit» avion.
    Ce livre retrace l'histoire des balbutiements, des premières écoles fondées par Blériot, Caudron, Farman, Wright, avant et après la Grande Guerre, jusqu'aux aéro-clubs modernes, qui ont souvent conservé l'esprit, l'enthousiasme et la fraîcheur des premiers.
    L'aviation légère garde surtout une dimension humaine. Lui sont liées des sensations identiques à celles, intenses, éprouvées par les pionniers.

  • Un corsaire écossais, Alexander Selkirk, forte tête et excellent marin, se querelle avec son capitaine lors d'une escale dans une île déserte chilienne, Mas a Tierra. Il exige qu'on le débarque, certain qu'un navire le recueillera bientôt. Erreur fatidique, car il y reste quatre ans et quatre mois. C'est ici que réalité et fiction divergent. Le héros de Defoe réinvente la société sur son île, mais le vrai Alexander Selkirk est réduit à l'état d'animal, renvoyé à l'origine de l'humanité. Sur l'île, rebaptisée Robinson Crusoé en 1966. de nombreux marins furent de fait abandonnés, contre ou de leur plein gré...

  • Suite à une noyade, Xavier Péron fait, jusqu'à l'adolescence, un rêve étrange où un homme drapé de rouge l'entraîne dans une ronde de milliers d'enfants, autour d'un gigantesque rocher sphérique. Lorsqu'il rencontre, en 1982, au Kenya, cet homme, Kenny - porte-parole le plus respecté de la cause massaï -, il prend conscience qu'il a été choisi pour recevoir et transmettre l'énergie de ce peuple pastoral emblématique d'Afrique. Et découvre que les signes, et coïncidences troublantes, qui se sont accumulés depuis l'enfance ont balisé son chemin...

    Dans l'extraordinaire espace initiatique des Maasaï, au coeur de la beauté brute et libre du Rift, Xavier Péron nous fait partager ses fabu­leuses expériences de classe d'âge, ses aventures intimes mais aussi ses évolutions, ses doutes et ses engagements...

empty