Langue française

  • Les trois romans de montagne de Frison-Roche sont réunis dans ce volume - genre qui fit sa notoriété. Trois histoires de dépassement de soi, de passion, de fraternité.
    Premier de cordée, écrit et adapté au cinéma pendant la guerre, raconte le combat d'un fils, handicapé par une blessure qui le rend sujet au vertige, décide de suivre les traces paternelles en haute montagne, envers et contre tout.
    La Grande Crevasse (1948) et sa suite, Retour à la montagne (1957), tracent l'histoire d'une jeune fille noble s'affranchissant de l'existence qui lui était promise. Mais l'existence d'une femme de guide n'est pas faite que de cimes... Seul un exploit pourra réhabiliter celle qui est stigmatisée par la communauté montagnarde, et lui octroyer sa reconnaissance.

  • 1960. Une équipe de scientifiques, militaires et journalistes se lance dans la traversée du Ténéré, grande étendue encore inexplorée en plein coeur du Sahara. L'objectif principal de la mission est d'ouvrir une route d'approvisionnement du Tchad par le nord, exploit réalisé grâce aux avancées technologiques en matière d'orientation et de transport. Alors que Roger Frison-Roche appréhende la monotonie d'un voyage réglé au millimètre, massifs de montagnes et rochers inconnus se dévoilent peu à peu au fidèle chroniqueur de l'expédition, comblant les promesses de découvertes qui l'ont poussé à y participer. Mais plus que tout, la mission Ténéré se révèle d'une importance capitale pour l'histoire de l'humanité : les traces de présence humaine vieilles de plusieurs millénaires abondent, à la stupéfaction de tous. Comment imaginer que le Ténéré, cette plaine désertique redoutée des caravaniers, fut un jour une oasis fertile abritant les premières civilisations du monde ?
    Roger Frison-Roche signe la plus belle des aventures, celle de l'homme à la recherche de ses origines.

  • Les montagnes sont les cathédrales de la Terre. L'homme a tout oublié du passé : les siècles d'isolement et d'obscurité, le monde clos des vallées perdues, le climat rigoureux, l'absence de ressources. Il aura suffi d'une centaine d'années pour que la montagne, qui était hostile, lui apporte tout : l'énergie de ses eaux, les richesses du sous-sol, et cette nouvelle forme d'apport et d'économie que sont le tourisme d'été et d'hiver. Par la montagne, l'homme a pu quêter la beauté, trouver le repos de l'âme dans l'action physique salutaire, s'évader des termitières métropolitaines, comprendre la poésie du silence retrouvé.

  • La géographie est une science mouvante et vivante, en perpétuelle évolution, comme le sont les montagnes. L'homme a eu la chance d'apparaître au plus bel âge de la Terre, celui où ses montagnes sont encore belles, hautes, couvertes de neiges qui dispensent partout des eaux limpides, des vallées fertiles, des forêts touffues.
    Car il n'y a pas toujours eu des montagnes sur la Terre, et il n'y en aura peut-être pas toujours. Les montagnes naissent et meurent... Parfois, un volcan naît, une île surgit quelque part dans le Pacifique, un pan de montagne glisse et recouvre une vallée, une montagne s'effrite, un lac se comble, et tous ces indices, pour qui sait observer, portent témoignage d'une force créatrice et destructrice incessante.
    Aussi, cet ouvrage n'est-il pas uniquement une encyclopédie de l'alpinisme, mais une étude plus générale sur les montagnes, grâce auxquelles l'homme a pu vivre, se développer dans sa forme sociale actuelle, et prospérer.

  • « Il est encore temps de fuir si vous préférez la mer. »
    Dans ce livre-hymne à la montagne, à sa montagne, Frison-Roche nous invite à le suivre dans sa randonnée autour du mont Blanc et nous introduit à la familiarité des gens de ses sept vallées.
    Dédié à la vallée de Chamonix, ce texte désormais classique exprime toute la passion exigeante de l'homme et de l'alpiniste pour les montagnes de sa jeunesse et ceux qui sont pour lui, au-delà des frontières, les « gens du mont Blanc ».
    À l'origine du fameux tour du Mont-Blanc, cet ouvrage a guidé, depuis sa parution en 1958, des milliers de randonneurs sur ce magnifique parcours qui traverse trois pays : la France, l'Italie et la Suisse.

  • L'Esclave de Dieu retrace l'épopée extraordinaire de René Caillié, premier Blanc arrivé et reparti vivant à Tombouctou - le premier, donc, qui pourra témoigner sur cette ville mythique. Cette biographie romancée a pour héros un fils de bagnard qui, au début du XIXe siècle, réussit seul, sans le soutien des gouvernements engagés en Afrique, la plus grande exploration du siècle. Ayant fait sienne ce proverbe arabe - Le haillon du mendiant est moins voyant que la tunique du roi -, il se fait passer pour musulman et voyage sous le nom d'Abdallahi, l'esclave de Dieu. Son voyage jusqu'à la ville aux sept portes d'or, et son retour, qu'il effectue en traversant le Sahara jusqu'au Maroc, dure dix-huit mois.
    />
    Nous le suivons pas à pas : mêlé aux convois d'esclaves, honoré par ceux qui voient en lui un pieux voyageur, maltraité par ses guides... Un grand roman d'aventure, et l'histoire d'un homme s'étant créé sa propre légende.

  • C'est à Snowdrift, village perdu des immensités glacées du Grand Nord canadien, que Max, héros de la Royal Air Force, et Rosa, jeune femme d'origine indienne, abritent leurs amours. Au coeur de cette nature âpre et sauvage, Max reprend peu à peu goût à la vie et oublie les horreurs de la guerre. Mais le destin frappe à nouveau. La mort tragique de Rosa pousse Max à l'exil. Il retourne en France, où son neveu Bruno vient de fuguer. Dès lors, Max consacrera toute son énergie à sauver le jeune homme de la drogue en tentant de lui transmettre sa passion des grands espaces.

  • Au-delà des portes de l'Infini s'étend la plus envoûtante des vallées du Grand Nord canadien, la Vallée sans hommes, celle d'où nul n'est jamais revenu. Là coule la Nahanni, cette "rivière aux sortilèges", aux chutes vertigineuses et aux rapides furieux. C'est au coeur de ces solitudes infinies que Max, le héros de La Peau de bison, a décidé de retrouver la nature. Il y est rejoint par Bruno, son neveu devenu pilote dans le Grand Nord après avoir renoncé à la drogue. Seuls sur ces terres du désespoir et de la mort, prisonniers de la nuit polaire et des tempêtes, les deux hommes épris de liberté finiront par devoir payer un lourd tribut à la Nahanni.

  • En 1949, Frison-Roche, alors journaliste pour L'Echo d'Alger, découvre en plein Sahara le palais de Kourdane, "où frémit encore l'âme d'Aurélie Picard, la princesse Tidjani"... L'histoire de cette jeune Française lui inspirera trente ans plus tard un de ses plus grands succès : Djebel Amour.
    1870 - Aurélie Picard, une jeune fille de province, séduit un prince algérien qui est aussi le chef spirituel de toute l'Afrique du Nord, Si Ahmed Tidjani. Son époux la mène d'abord à Alger, où cette union fait scandale, puis jusqu'à son fief d'Aïn Madhi, en plein désert, où elle découvre un milieu hostile et doit affronter les favorites du souverain...
    Peu à peu, elle apprend l'arabe et adopte les coutumes de son nouveau peuple, devenant pour tous "Lalla Yamina". Elle ne donne pas d'héritier à la dynastie, mais lance de grands travaux agricoles, la construction de dispensaires, de puits, d'écoles, et gagne la confiance et le respect de ceux qui avaient d'abord regardé avec défiance cette petite blanche catholique.

  • 1946. Roger Frison-Roche est à Tanger en qualité de journaliste. Pendant quinze ans, ses pas de reporter le mèneront à travers toute l'Afrique du Nord, de Tadjemout, petit village fortifié aux confins de l'immensité saharienne, à l'oasis d'Agadem au Niger ou à Bizerte en Tunisie. Les reportages qu'il rédige durant cette période, principalement pour l'Echo d'Alger constituent l'essence de cet ouvrage inédit. Loin de s'en tenir à un prosaïque exposé de ses voyages, Frison fait de chacun d'eux une croisade littéraire au service de son appétit d'aventure. Course effrénée à l'or noir en Algérie, récit épique consacré à la mystérieuse princesse Tidjania... Reportages africains dresse un panorama de l'Afrique du Nord qui constitue à la fois un témoignage journalistique unique et un appel au rêve. Ces articles, dont certains ont inspiré les plus grands romans de l'écrivain, comme La Piste oubliée et Djebel Amour, provoquent l'irrésistible envie de bivouaquer sous la lune...

  • Les deux romans de Frison-Roche réunis dans ce volume nous mènent au nord de la Scandinavie, au-delà du cercle polaire, parmi les hommes du renne.
    Deux récits d'aventure haletants aux images saisissantes.
    Le Rapt raconte le combat de Kristina, jeune Saami, d'un peuple aux traditions millénaires menacé par le monde moderne.
    La Dernière Migration se déroule pendant la transhumance hivernale. Depuis qu'un territoire limité a été attribué aux Lapons, leur liberté est en danger. Les tribus vont se réunir et s'affronter dans cette odyssée arctique, qui pourrait bien être la dernière.

  • Dans ce livre de mémoires, Roger Frison-Roche, l'un des grands écrivains-aventuriers du XXe siècle, revient tour à tour sur son enfance passée à flanc de montagne, sur les nombreux exploits sportifs dont il fut le héros, sur les guerres et son engagement dans la Résistance - mais également sur sa prédilection toute particulière pour les voyages de l'extrême dont il tirera un amour immodéré pour le Grand Sud algérien comme pour les magiques contrées polaires.

    Un livre empreint de l'immense respect pour le courage et la dignité humaine qui caractérise toute son oeuvre.

  • Après avoir écrit La Grande Crevasse, Frison-Roche met en chantier deux romans fortement inspirés par ses expériences sahariennes, le premier et le second tonte des Bivouacs sous la lune. Un jeune lieutenant novice an Sahara est chargé de capturer un Touareg rebelle. Cette épopée le mène sur la piste des Garamantes, où s'acheminaient, il y a trois mille ans, l'or, les émeraudes et les esclaves. Mais une mystérieuse présence menace l'expédition.
    Deux ans plus tard, un troisième roman saharien verra le jour, d'abord conçu comme un scénario de film pour Clouzot. Une jeune femme décide de rejoindre son fiancé. en poste depuis deux ans aux confins du Tassili. Partie seule de Paris. elle traverse le Sahara à bord d'une vieille Torpédo. Mais le lieutenant est envoûté par le désert et séduit par une belle Targuia...

  • De ses origines millénaires à l'avènement des grandes ascensions sportives, l'histoire de l'alpinisme est, avant tout, celle d'une fascination. Depuis toujours les hommes ont été intrigués et effrayés par la montagne. À l'assaut des sommets, l'alpiniste cherche en lui l'ultime sursaut lui permettant de vaincre dans la difficulté, de surmonter le danger et de lutter contre les éléments et la nature.
    De la conquête du mont Blanc en 1786 à l'alpinisme moderne, cette nouvelle édition de l'Histoire de l'alpinisme magnifie ces exploits et ces actes héroïques. Rédigé par deux grands spécialistes et historiens de la montagne, Roger Frison-Roche, écrivain, explorateur, guide de haute-montagne, journaliste et réalisateur, et Sylvain Jouty, cet ouvrage s'impose comme un hymne à la montagne et un livre de référence pour les amoureux de l'alpinisme.

empty