Langue française

  • Georges-Michel Thomas et Alain Le Grand, tous deux authentiques Bretons et anciens correspondants - pour le département du Finistère - du Comité d'histoire de la Deuxième Guerre mondiale, ont mené de nombreuses enquêtes sur la Déportation et le système concentrationnaire, les prisonniers de guerre et les stalags ou oflags, le Service du Travail obligatoire, le régime de Vichy, l'économie sous l'Occupation, « l'épuration » et la Libération, et surtout la Résistance clandestine. Le présent ouvrage est le fruit de leur patient travail sur des tonnes d'archives et des milliers de fiches.

  • Lorsque, ce mardi 6 juin, le jeune Michel Legrand arrive au Conservatoire de musique pour passer le concours de piano, il espère bien que ce jour sera important, peut-être même mémorable ! Lorsque, ce mardi 6 juin, Yvette déboule dans la vie de Michel et de sa mère, Marcelle, le très jeune homme comprend aussitôt que cette tornade brune, menteuse, irrésistible et soudainement fragile va les entraîner bien au-delà de leur destination. Roman vrai ? Autobiographie rêvée ? Cette épopée à bicyclette, que Michel Legrand a tournée comme metteur en scène, est peut-être, tout bonnement, une première histoire d'amour, un vélodrame qui débute par un scherzo de Chopin pour s'achever sur un blues déchirant.

  • Le propos de cet ouvrage est de montrer la richesse de l'approche par les histoires de vie dans le champ de l'intervention. Il est écrit par des praticiens chevronnés qui sont également des chercheurs, non seulement parce qu'ils ont à coeur de rendre compte de leur pratique, d'évaluer l'intérêt et les limites de leur démarche, mais également parce qu'ils en analysent les fondements théoriques et les situent dans le champ des sciences sociales et humaines. Comme praticiens, ils expérimentent sur le terrain des interventions par le récit de vie, qu'ils adaptent en fonction des publics, des demandes, des contextes institutionnels. Vincent de Gaulejac est professeur de sociologie et directeur du Laboratoire de changement social à l'université Paris 7 et membre fondateur de l'Institut international de sociologie clinique. Michel Legrand (1945-2006), docteur en psychologie, psychologue clinicien et psycho-sociologue, était professeur à la faculté de psychologie de l'université de Louvain et aux Facultés Notre-Dame de la Paix à Namur. Il enseignait l'épistémologie de la psychologie clinique et la clinique biographique. Il est décédé subitement alors qu'il mettait la touche finale à cet ouvrage collectif.

empty